Charley a fait au moins 17 morts

Deux hommes marchent à travers les débris de ce qui était un parc de maisons mobiles, à Punta Gorda, en Floride.
Photo: Agence Reuters Deux hommes marchent à travers les débris de ce qui était un parc de maisons mobiles, à Punta Gorda, en Floride.

Punta Gorda — Le passage la semaine dernière de l'ouragan Charley sur la Floride a fait 17 morts, selon un nouveau bilan officiel hier. Des milliers d'habitants se retrouvent sans abri et les dégâts sont estimés entre 10 et 14 milliards de dollars.

Avant de toucher vendredi la Floride avec des vents dépassant 230 km/h, Charley a fait quatre morts à Cuba et un en Jamaïque. Le cyclone a progressivement perdu de sa force au-dessus de la terre, se transformant dimanche en dépression tropicale au large de la Nouvelle-Angleterre, sur la côte est des États-Unis.

Près d'un million d'habitants étaient toujours privés de courant hier, quelque 2300 personnes se trouvaient dans des hébergements d'urgence et 11 000 sinistrés ont demandé une aide, selon Michael Brown, directeur de l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence.

Il faudra plusieurs semaines pour retrouver toutes les victimes et on ne disposait pas hier du nombre exact de personnes portées disparues, a-t-il dit. Les recherches étaient difficiles par endroits en raison de la présence de nombreux débris et lignes électriques tombées au sol.

D'après les principaux assureurs américains, State Farm Insurance et Allstate Insurance, les dégâts pour les biens assurés (propriétés, véhicules, commerces) sont estimés entre 10 et 14 milliards de dollars, des chiffres encore provisoires puisque les évaluations se poursuivent.

La société allemande de réassurance Munich Re, leader mondial de ce secteur, a pour sa part estimé à 20 milliards de dollars le total des dégâts provoqués par l'ouragan. Les pertes couvertes par les assurances devraient se chiffrer entre sept et 14 milliards de dollars.

Les agrumes

Cyclone Charley: le secteur des agrumes de Floride durement touché

Washington — Le secteur des agrumes de Floride a été durement touché par le cyclone Charley qui a dévasté cet État vendredi et tué 16 personnes, a indiqué hier un porte-parole du secteur.

«Les dégâts sont assez significatifs», a affirmé Tamara Cooper, porte-parole de Florida Citrus Mutual, la principale association de producteurs d'agrumes de Floride.

Aucun chiffre précis n'est encore disponible, en raison notamment de gros problèmes de communications, mais trois des principaux comtés producteurs d'agrumes de Floride, DeSoto, Hardee et Polk, «ont été très durement touchés», a déclaré Mme Cooper.

A New York, les cours du jus d'orange se sont envolés hier. Le contrat à échéance de septembre a gagné 7,25 cents à 69,50 cents la livre, soit un bond de 11,6 %.

Selon des premières informations, des arbres ont été arrachés et les fruits encore verts sont tombés dans de nombreux endroits.

Environ 35 % des quelque 320 000 hectares consacrés à la culture des agrumes sont dans ces trois comtés, ainsi que dans ceux de Manatee, Sarasota, Lee et Charlotte, également touchés.

L'industrie emploie 90 000 personnes en Floride.

Le département de l'Agriculture (USDA) tablait en juillet sur une récolte de 10,89 millions de tonnes d'oranges et 1,73 million de tonnes de pamplemousses en Floride pour la saison en cours.

La valeur des agrumes sur les arbres pour la récolte passée en Floride a été estimée par l'USDA à 815,9 millions de dollars, le niveau le plus bas depuis la saison 1985/86.

À voir en vidéo