La fillette de 5 ans atteinte lors d’une fusillade à Toronto dans un état critique

L’inspectrice de police Kelly Skinner a affirmé que les enfants n’étaient pas les cibles de cette fusillade.
Photo: Chris Young La Presse canadienne L’inspectrice de police Kelly Skinner a affirmé que les enfants n’étaient pas les cibles de cette fusillade.

Une fillette âgée de 5 ans est hospitalisée dans un état critique, après une fusillade qui a blessé deux autres enfants et un adulte dans le nord-ouest de Toronto, samedi.

Après avoir reporté que la condition de la fillette était stable dimanche matin, le constable spécial du Service de police de Toronto, Edward Parks, a affirmé que sa vie était en danger quelques heures plus tard.

La fusillade a eu lieu durant la fête d’anniversaire d’un garçon d’un an, qui a été effleuré par une balle, mais qui n’a pas nécessité de soins hospitaliers, selon M. Parks.

Il a affirmé que les deux autres victimes, un garçon de 11 ans et un homme de 23 ans, n’ont pas été amenés à l’hôpital non plus. M. Parks n’a pas donné d’information supplémentaire sur eux, mais la police avait préalablement avancé que l’homme souffrait d’une blessure à la jambe.

Des agents avaient été dépêchés à la scène de crime, dans le quartier de Rexdale, un peu avant 20 heures. La police chercherait « plusieurs suspects », mais ne sait pas s’ils se déplaçaient à pied ou en véhicule.

Des enquêteurs sont sur les lieux du crime et demandent à quiconque ayant de l’information ou des vidéos prises par caméra de surveillance ou par téléphone de se manifester.

Le maire de Toronto, John Tory, a qualifié cette fusillade « d’acte choquant et aberrant de violence d’arme à feu » qui survient durant une chute d’événements similaires dans la ville dans la dernière année.

« Tirer un coup de feu à tout moment, n’importe où, dans la ville de Toronto, est inacceptable, a déploré le maire dans un communiqué. Le faire durant une fête d’enfants est encore pire. »

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a décrit cet événement comme « inconcevable et incompréhensible ».

« Les responsables doivent être trouvés et jugés, a-t-il écrit sur Twiiter dimanche. Si quiconque a de l’information, contactez les services de police immédiatement. »

La députée fédérale représentant la circonscription où la fusillade a eu lieu, Kirsty Duncan, a dit être « horrifiée » par cet incident dans sa collectivité.

« Ce qui aurait dû être une journée de plaisir est devenu une terrible tragédie », a-t-elle écrit sur Twitter, dimanche.

L’inspectrice de police Kelly Skinner a affirmé que les enfants n’étaient pas les cibles de cette fusillade.

À voir en vidéo