Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Sommet du G7

    Sommet du G7

    La pandémie et la riposte à la Chine ont fait parler d’une seule voix les chefs d’État, samedi, réunis à l’occasion du sommet du G7. Les sept dirigeants ont lancé un appel à contrer les «nouvelles routes de la soie» instaurées par Pékin en Amérique latine, en Afrique ou encore en Asie. «Nous savons qu’il y a un énorme besoin d’infrastructures en Afrique […] Nous ne pouvons pas nous contenter de dire que la Chine s’en chargera», a d’ailleurs affirmé la chancelière allemande, Angela Merkel.

    L’autre point de cohésion de la rencontre a été la lutte contre la pandémie de COVID-19. Après avoir promis un milliard de doses de vaccins aux pays les plus pauvres, les chefs de gouvernements membres du G7 ont adopté une initiative qualifiée d’«historique» pour lutter contre les pandémies futures. Celle-ci prévoit notamment de réduire le délai pour développer des vaccins, des traitements et des diagnostics dans le but d’être capable de riposter à une soudaine catastrophe sanitaire en moins de 100 jours.

    À l’issue du sommet, dimanche, les membres du G7 ont également demandé une enquête plus poussée de l’OMS sur l’origine du coronavirus en Chine. Ils se sont aussi engagés à accélérer la lutte aux changements climatiques. Leur objectif est de devenir neutres en carbone au plus tard en 2050, en plus de réduire de 50 % leurs émissions de CO2 d’ici 2030 par rapport à 2010. En début de journée, le célèbre scientifique David Attenborough avait d’ailleurs imploré les chefs d’État de s’attaquer à l’urgence climatique, prévenant que «les décisions que nous prenons durant cette décennie […] sont parmi les plus importantes de l’histoire humaine».

  • Départ de Nétanyahou

    Départ de Nétanyahou

    Après 12 ans de règne ininterrompu, le premier ministre Benjamin Nétanyahou a été écarté du pouvoir dimanche à l’issue d’un vote de confiance au Parlement israélien, qui a plutôt choisi d’élire son ancien allié Naftali Bennett à la tête du pays. Après l’annonce du résultat (60 pour, 59 contre), les Israéliens ont été nombreux à célébrer son départ dans les rues et sur l’emblématique place Rabin, à Tel-Aviv, lieu de contestation du pouvoir depuis plus d’un an.

    La communauté internationale n’a pas tardé à réagir non plus. Le premier ministre Justin Trudeau s’est empressé de féliciter le nouveau chef israélien, rappelant que le Canada «demeure fermement engagé en faveur d’une solution à deux États permettant aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité, sans crainte et dans le respect des droits de la personne».

  • « Mort » en plein match de l’Euro

    « Mort » en plein match de l’Euro

    Après avoir été annulé l’année dernière, pandémie de COVID-19 oblige, le grand rendez-vous de soccer européen a débuté vendredi. Lors du troisième match du tournoi, qui opposait le Danemark et la Finlande samedi après-midi, les spectateurs ont été confrontés à une scène bouleversante: le Danois Christian Eriksen a été victime d’un malaise cardiaque. Il s’est effondré brutalement sur le terrain, les yeux révulsés. Après des manœuvres de réanimation, l’athlète a repris connaissance et serait dans un «état stable», selon le personnel soignant.

    Les raisons de son malaise cardiaque restent toujours inconnues, mais le médecin de l’équipe danoise a confié dimanche que le joueur «était mort» sur le terrain avant d’être ramené à la vie grâce à un défibrillateur.

  • Funérailles de la famille musulmane

    Funérailles de la famille musulmane

    C’était jour de funérailles samedi à London, en Ontario, pour les quatre membres de la famille Afzaal, fauchés la semaine dernière par un automobiliste, dans ce qui serait un acte planifié qui visait les musulmans.

    L’attaque, qui a suscité l’indignation aux quatre coins du pays, a aussi ravivé les discussions sur le racisme au Canada, appelant à un sommet national sur l’islamophobie. Rappelons que mardi dernier, l’Assemblée nationale a adopté une motion pour dénoncer l’attaque islamophobe et offert ses condoléances à Faez Afzaal, le seul survivant toujours hospitalisé.

  • Guichet unique pour les pensionnats

    Guichet unique pour les pensionnats

    ​Dans la foulée de la découverte des restes des 215 enfants de l’ancien pensionnat de Kamloops, le mois dernier, Québec et Ottawa ont annoncé samedi la mise sur pied d’un guichet unique pour offrir du soutien aux membres des communautés autochtones qui souhaitent faire des recherches sur des proches disparus dans les pensionnats. 

    «Que ce soit pour la recherche documentaire ou physique, la sécurisation des lieux ou la commémoration, on veut qu’il y ait une porte d’accès unique», a d’ailleurs précisé le ministre responsable des Affaires autochtones au Québec, Ian Lafrenière, lors de la conférence de presse. 

    Dès demain, Michel Martin, un ancien chef de police au Nunavik, agira comme agent de liaison avec les communautés lors des fouilles. Un cercle de consultation avec des aînés autochtones sera également mis en place.

À voir en vidéo