Asie - Les excès de la mousson ont fait au moins 1823 morts

Des villageois de Mahaya, en Inde, recueillent les vivres acheminées par hélicoptères.
Photo: Agence Reuters Des villageois de Mahaya, en Inde, recueillent les vivres acheminées par hélicoptères.

New Delhi — Le bilan des inondations dues à six semaines de mousson en Asie du Sud a atteint hier 1823 morts, avec l'annonce d'au moins 168 nouveaux décès dans l'ouest, le nord et l'est de l'Inde, selon des chiffres officiels rassemblés par l'Associated Press.

Au total, 1067 personnes sont mortes en Inde en raison des pluies et des inondations depuis juin.

Le porte-parole du gouvernement de l'État indien du Gujarat, I. K. Jadeja, a déclaré à l'Associated Press que des militaires avaient été mobilisés et des hélicoptères de l'armée demandés pour évacuer les habitants d'une quarantaine de villages. Près de 130 décès ont notamment été recensés dans cet État au cours des trois derniers jours, dans des zones dépourvues de routes et de téléphone.

Après la décrue

Dans l'État de Bihar, 17 corps ont été découverts à l'occasion de la décrue, selon Upendra Sharma, un haut responsable à Patna, capitale de l'État. Une personne a en outre été tuée à Vaishali (25 km au nord de Patna) lorsque des policiers ont ouvert le feu pour disperser une foule protestant contre l'insuffisance des secours, selon un représentant des forces de l'ordre.

Au Bangladesh, le bilan a atteint 638 morts, au Népal, 113, et au Pakistan, cinq.

Les pluies ont fait des milliers de sans-abri, provoqué des coulées de boue, des pannes d'électricité et des collisions en chaîne sur les routes. La situation sanitaire et alimentaire est très précaire au Bangladesh. Selon le gouvernement, 20 millions de personnes, soit un septième de la population, auront besoin d'une aide alimentaire au cours des cinq prochains mois.