Un comité recommande de mettre fin à la quarantaine des voyageurs

Actuellement, les voyageurs aériens sont obligés de se mettre en quarantaine jusqu’à trois jours dans un hôtel autorisé par le gouvernement.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Actuellement, les voyageurs aériens sont obligés de se mettre en quarantaine jusqu’à trois jours dans un hôtel autorisé par le gouvernement.

Un groupe d’experts recommande que le gouvernement n’oblige plus les voyageurs arrivant par avion au Canada à se mettre en quarantaine jusqu’à trois jours dans un hôtel.

L’appel provient d’un nouveau rapport du Comité consultatif d’experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19.

Il affirme que le Canada devrait continuer à dépister les voyageurs internationaux pour des variants plus transmissibles du virus, mais qu’il devrait mettre fin à sa politique consistant à obliger les voyageurs aériens à séjourner dans des hébergements autorisés par le gouvernement.

Le rapport indique que « compte tenu de la nature mondiale des déplacements et de la mobilité des gens, des restrictions de voyage propres à chaque pays auront probablement une valeur limitée ».

Il est écrit que cette difficulté est due en partie au fait que les voyageurs peuvent contourner de telles restrictions et que des variants se sont probablement déjà répandus dans d’autres pays au moment où les mesures sont prises.

Le groupe d’experts demande également que les mesures aux frontières terrestres et aériennes soient « autant que possible cohérentes ».

« Le Comité ne recommande pas la mise en œuvre d’exigences relatives aux tests ou à la quarantaine propres à chaque pays, sauf dans des circonstances uniques ».

Le gouvernement du Canada a indiqué qu’il « accueille favorablement le rapport » et qu’il prendra en considération les recommandations du Comité consultatif « afin de déterminer comment les stratégies relatives aux tests et à la quarantaine devraient évoluer en fonction du statut vaccinal. »

Interrogé plus tôt dans la journée sur la politique de quarantaine obligatoire dans les hôtels, le premier ministre Justin Trudeau n’a pas précisé quand cela pourrait prendre fin, mais que de telles mesures resteraient en place.

À voir en vidéo