En bref: Un mont Blanc moins haut

Grenoble — Des chercheurs du CNRS à Grenoble, en collaboration avec des chercheurs suisses de l'Institut technique fédéral de Zurich, ont découvert par exploration radar que le sommet rocheux du mont Blanc, qui culmine à 4792 m, est en réalité à 40 mètres à l'ouest du sommet de glace (4807,5 m).

Lors d'une conférence de presse tenue hier à Chamonix, Christian Vincent, coordonnateur du programme au Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement, a expliqué que l'altitude du sommet rocheux et l'épaisseur de la glace qui le couvre étaient inconnues jusqu'ici. Grâce à leurs explorations radar positionnées par satellite, les scientifiques ont déterminé que l'épaisseur de la couche de glace au point culminant est de 28 mètres, ce qui porte la roche en ce point à plus ou moins 4779 m. Plus surprenant, il apparaît que le sommet rocheux est en réalité 40 mètres à l'ouest du sommet de glace. Il culmine à 4792 m sous 14 mètres de glace. L'automne prochain, scientifiques français et suisses entameront un programme de forage des glaces qui aura pour objectif de déterminer l'évolution de la composition atmosphérique et des températures au sommet depuis un siècle, voire plus.