Les mesures spéciales d’urgence sont levées au Québec

Les dernières projections du ministère de la Santé et des Services sociaux ont fait état d’une amélioration notable de la situation épidémiologique qui devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Les dernières projections du ministère de la Santé et des Services sociaux ont fait état d’une amélioration notable de la situation épidémiologique qui devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines.

Les dernières mesures spéciales d’urgence liées à la crise de la COVID-19 sont levées ce lundi dans les régions du Québec où la situation sanitaire demeurait plus inquiétante.

La MRC du Granit, en Estrie ; les MRC des Etchemins, de Beauce-Sartigan et de Robert-Cliche, en Chaudière-Appalaches ; et les MRC de Kamouraska, de Témiscouata, de Rivière-du-Loup et Les Basques, dans le Bas-Saint-Laurent, retournent ainsi en zone rouge.

Jusqu’ici en zone « rouge foncé », ces secteurs se sont notamment vu imposer une fermeture des commerces non essentiels et un couvre-feu plus restrictif, soit entre 20 h et 5 h, plutôt qu’entre 21 h 30 et 5 h pour le reste du territoire québécois.

Les dernières projections du ministère de la Santé et des Services sociaux ont fait état d’une amélioration notable de la situation épidémiologique qui devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines. Ainsi, dans les régions où les mesures spéciales d’urgence sont levées lundi, il n’est plus nécessaire de respecter un délai minimum de 14 jours suivant la fin des mesures d’urgence pour appliquer les assouplissements prévus dans le plan de déconfinement.

À compter de vendredi prochain, le 28 mai, ces régions pourront profiter des mêmes allègements aux mesures sanitaires que le reste du Québec, notamment le retrait du couvre-feu. Les déplacements interrégionaux seront autorisés, les terrasses de restaurants seront ouvertes, et les rassemblements dans les cours arrière des domiciles seront permis sous certaines conditions (réunir uniquement les occupants de deux résidences ou réunir un maximum de 8 personnes si elles proviennent de résidences différentes).

De plus, les grandes salles et les stades pourront accueillir jusqu’à 2500 personnes, réparties dans une dizaine de sections.

Le retrait du couvre-feu a été exceptionnellement devancé à jeudi dernier sur la Côte-Nord, pour accommoder les participants à la saison de pêche au capelan.

À voir en vidéo