Sondage Léger Marketing - Les inégalités sociales divisent les Canadiens

La majorité des Canadiens estiment que les inégalités sociales au pays sont moins importantes qu'aux États-Unis et au Mexique, indique un sondage Léger Marketing dont les résultats ont été communiqués à la Presse canadienne.

Par ailleurs, les trois quarts des Canadiens croient qu'il est possible de lutter contre les inégalités, mais ils sont partagés quand on leur demande si ces inégalités se sont aggravées ou réduites au cours des dernières années. Au Québec, cependant, la majorité des gens questionnés pensent que les inégalités se sont aggravées au Canada.

Pour les Canadiens, les plus graves inégalités sociales seraient liées au revenu, à l'accès aux soins de santé, à l'éducation et au logement, selon le sondage.

Dans le détail, 56 % des Canadiens sondés pensent que les inégalités au Canada seraient moins importantes que celles des autres pays nord-américains, alors que 30 % affirment le contraire. Ce sont surtout les hommes, les jeunes de 18 à 24 ans, les étudiants, les professionnels et les gens ayant un revenu familial de plus de 80 000 $ qui sont d'avis que les différences sociales sont moins grandes au Canada qu'ailleurs sur le continent.

Optimistes, 74 % des Canadiens estiment qu'une véritable lutte contre les inégalités sociales est possible, alors que 18 % croient que la tâche est impossible. Ces optimistes sont avant tout des répondants de 25 à 34 ans, des étudiants, ceux qui ont un diplôme universitaire et les travailleurs des services, de la vente et du bureau.

Le sondage de Léger Marketing a été réalisé auprès de 1500 Canadiens entre le 6 et le 11 juillet. La marge d'erreur est de 2,5 %, et ce 19 fois sur 20.