27 juillet 1917 - DE JEUNES RÉCALCITRANTS

Trois garçonnets comparaissaient ce matin à la Cour des jeunes délinquants pour répondre à l'accusation d'avoir pénétré avec effraction dans un magasin de la rue Craig.

Le juge leur demanda s'ils fumaient la cigarette ; ayant répondu dans la négative et ayant affirmé de plus qu'ils en étaient à leur premier délit, les trois jeunes garçons furent remis en liberté. Le greffier les regarda aller, ils n'étaient pas rendus au premier coin qu'ils allumaient une cigarette ; la police les arrêta immédiatement et ils durent revenir devant le juge qui leur administra une verte semonce et les renvoya encore une fois.