Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Une situation stable au Québec

    Une situation stable au Québec

    Le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 continue de baisser au Québec et le nombre de nouveaux cas s’est maintenu sous la barre du millier de nouveaux cas samedi et dimanche, avec des bilans quasi identiques de respectivement 958 et 960 infections signalées.

    Par contre, si la situation sanitaire est globalement maîtrisée dans la province, la région de l’Estrie passera en zone rouge à compter de minuit en raison d’une situation épidémiologique jugée «préoccupante». «Au cours des derniers jours, les conditions menant à la mise en place de mesures plus restrictives pour freiner la propagation du virus sur notre territoire ont été atteintes», a indiqué samedi le CIUSSS de l’Estrie dans un communiqué.

    Au sud de la frontière, le Dr Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison-Blanche, a déclaré dimanche que le nombre de morts de la COVID-19 aux États-Unis, officiellement à un cumul de 581 000, a sans «aucun doute» été sous-estimé. Il s’est toutefois gardé de valider les résultats d’une étude de l’Université de Washington l’évaluant à 900 000 morts. Jusqu’à présent, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde par la pandémie.

  • Benoit Cardinal reconnu coupable

    Benoit Cardinal reconnu coupable

    Au terme de deux jours de délibérations, le verdict est tombé. Benoit Cardinal a été déclaré coupable samedi du meurtre prémédité de sa conjointe, Jaël Cantin, battue à mort le 16 janvier 2020 dans leur résidence de Mascouche.

    L’homme âgé de 35 ans est donc automatiquement condamné à une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. «C’était le verdict qui était attendu [par la Couronne]. C’est un soulagement pour la famille, qui va pouvoir maintenant occuper son énergie à autre chose que de tenir un procès», a déclaré la procureure de la Couronne, Me Caroline Buist. Ce jugement survient après 15 mois de procédures judiciaires, qui ont connu certains délais en raison de la crise sanitaire.

  • Des manifestations partout dans la province

    Des manifestations partout dans la province

    À l’occasion de la fête des Mères, des parents et des éducatrices se sont mobilisés dimanche matin dans une dizaine de villes de la province pour dénoncer le manque de place dans les garderies au Québec et les conditions de travail qui poussent les éducatrices à déserter la profession. À l’heure actuelle, près de 51 000 enfants sont en attente d’une place en garderie.

    À Montréal, les manifestants se sont réunis au parc La Fontaine, dont la porte-parole du Parti québécois pour la famille, Véronique Hivon, qui craint qu’un recul de la présence des femmes sur le marché du travail freine une relance économique saine. «Le plus urgent est de stopper l’hémorragie des départs d’éducatrices. On suggère un montant forfaitaire de 4000 $ pour leur permettre de rester le temps que la prochaine négociation puisse aboutir», a-t-elle déclaré.

    La veille, des centaines de personnes avaient manifesté afin de dénoncer un projet de centre de transbordement de conteneurs dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Inquiets par les répercussions de ce projet sur leur quotidien et leur santé, des résidents ont réclamé des mesures de mitigation, voire l’annulation du projet pour en faire un grand espace vert.

    L’entreprise Ray-Mont Logistiques a en effet acquis un terrain vague dans le secteur Assomption sud, où des wagons de train et des camions destinés à l’exportation de matières transiteront. «On est déjà l’arrondissement qui a la pire qualité de l’air à Montréal et, là, on va détruire complètement tous les milieux naturels qu’on avait et créer des îlots de chaleur hallucinants qui ne vont apporter qu’un empiétement de nuisances et un empilage de développements», a déploré la porte-parole du regroupement Mobilisation 6600, Anaïs Houde.

    Samedi, une autre manifestation a également eu lieu dans la métropole, cette fois pour réclamer davantage de logements sociaux. Les participants ont demandé au gouvernement caquiste des investissements supplémentaires pour régler rapidement la crise du logement. «On a l’impression qu’il va y avoir encore de trop nombreux ménages qui risquent de se retrouver sans bail au 1er juillet», a déclaré la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme.

  • Nouveaux heurts à Jérusalem

    Nouveaux heurts à Jérusalem

    Jérusalem a de nouveau été le théâtre d’importants heurts entre policiers israéliens et palestiniens, qui ont fait une centaine de blessés samedi soir, pour un total d’un peu plus de 300 ces derniers jours. L’expulsion de familles palestiniennes à Jérusalem-Est pour faire place à des colons israéliens a mis le feu aux poudres. Dimanche, la justice de l’État hébreu a toutefois repoussé l’audience prévue lundi sur la question, devant les tensions provoquées.

    Selon les informations du Croissant-Rouge palestinien, les blessures sont principalement dues aux impacts de balles en caoutchouc ou de grenades assourdissantes. Samedi, le Canada s’est d’ailleurs dit «préoccupé» par ces affrontements. «Nous plaidons pour une désescalade immédiate des tensions et exhortons toutes les parties à éviter toute action unilatérale», a indiqué Marc Garneau dans un communiqué.

À voir en vidéo