​Vitrines saccagées dans le Vieux-Montréal: le SPVM recherche des suspects

Plusieurs vitrines de commerces dans les rues du Vieux-Montréal ont été fracassées dimanche dernier, en marge d’une manifestation contre le retour du couvre-feu à 20h.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Plusieurs vitrines de commerces dans les rues du Vieux-Montréal ont été fracassées dimanche dernier, en marge d’une manifestation contre le retour du couvre-feu à 20h.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) demande l’aide du public pour tenter de débusquer les personnes qui ont fracassé des vitrines de commerces dans les rues du Vieux-Montréal dimanche dernier, en marge d’une manifestation contre le retour du couvre-feu à 20 h.

Dimanche soir, des centaines de personnes ont défilé dans les rues du Vieux-Montréal pour s’opposer au retour du couvre-feu à 20 h. La foule a d’abord dansé au son de la musique qui provenait de haut-parleurs et allumé des feux d’artifice, avant que la situation ne dégénère lorsque quelques manifestants ont allumé un feu de déchets sur la place Jacques-Cartier. La police antiémeute a dû intervenir, notamment en utilisant des gaz lacrymogènes.

Des individus ont ensuite allumé des feux dans des poubelles et fracassé des vitrines de plusieurs restaurants, boutiques et autres commerces du Vieux-Montréal avec divers objets, incluant des panneaux de signalisation.

« Les pertes financières sont importantes pour ces commerçants », souligne le SPVM dans un communiqué émis vendredi. Le corps de police demande ainsi l’aide du public pour retracer les individus à l’origine de ces méfaits. Le SPVM a d’ailleurs diffusé des vidéos de l’événement où l’on peut voir ceux-ci saccager des vitrines de commerces.

Dimanche dernier, le couvre-feu est passé de 21 h 30 à 20 h à Montréal et à Laval. Une mesure prise par le gouvernement Legault à titre préventif dans le contexte de la troisième vague de la pandémie de COVID-19.