Meurtre de Jaël Cantin: la COVID-19 force la suspension du procès une troisième fois

Benoit Cardinal est accusé du meurtre prémédité de sa conjointe Jaël Cantin, survenu en janvier 2020.
Photo: Marie-France Coallier Archives Le Devoir Benoit Cardinal est accusé du meurtre prémédité de sa conjointe Jaël Cantin, survenu en janvier 2020.

Le procès de Benoit Cardinal pour le meurtre prémédité de Jaël Cantin reprendra le 20 avril au palais de justice de Joliette. Le juré qui a été infecté par la COVID-19 pourra à ce moment réintégrer sa place dans la salle de cour.

La pandémie retarde le déroulement du procès depuis plus d’une semaine. Un témoin qui s’était présenté en salle de cour a d’abord été déclaré positif à la COVID-19, puis un juré a appris qu’il avait contracté la maladie.

Le procès devait initialement durer six semaines. La Couronne entend démontrer que Benoit Cardinal avait prémédité le meurtre de sa conjointe de 33 ans et mère de ses six enfants. L’accusé a plaidé non coupable.