La police contrecarre une deuxième nuit de manifestation

Les forces policières du SPVM étaient bien visibles au centre-ville de Montréal à l’approche du couvre-feu.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Les forces policières du SPVM étaient bien visibles au centre-ville de Montréal à l’approche du couvre-feu.

Au centre-ville et au Vieux-Port de Montréal, quelques dizaines de protestataires ont tenté lundi de manifester un deuxième soir de suite contre les mesures sanitaires. La police quadrillait le secteur et s’est rapidement interposée, prévenant tout débordement.

Les véhicules du SPVM étaient cette fois bien visibles au centre-ville de Montréal à l’approche du couvre-feu. Sur le coup de 20 h, quelques protestataires qui tentaient de défier le couvre-feu se sont vus mettre des constats d’infractions. Sauf quelques arrestations, un porte-parole du SPVM confirme n’avoir aucun incident majeur à rapporter.

La veille, des centaines de personnes s’étaient rassemblées pour protester contre le report du couvre-feu à 20 h. La police avait alors répertorié 53 infractions criminelles, dont sept incendies criminels, en plus de procéder à 7 arrestations et remis 107 constats d’infractions pour non-respect du couvre-feu.

« On est là pour s’assurer que les citoyens puissent s’exprimer et faire valoir leur droit fondamental de façon pacifique et dans le respect », a commenté lundi dans la journée David Shane, porte-parole et conseiller au cabinet du directeur du Service de police de la Ville de Montréal.

Dans Hochelaga-Maisonneuve, des protestataires ont trouvé un autre moyen de se faire entendre. Sur le coup de 20 h, un tintamarre de casseroles a résonné durant plusieurs minutes.

Avec Améli Pineda