Le Québec enregistre son 9e féminicide cette année

La Sûreté du Québec a confirmé lundi l’homicide d’une femme de 40 ans survenue dans la région de Charlevoix le 18 mars dernier.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne La Sûreté du Québec a confirmé lundi l’homicide d’une femme de 40 ans survenue dans la région de Charlevoix le 18 mars dernier.

Neuf femmes ont été assassinées en presque autant de semaines au Québec. Carolyne Labonté, une femme de 40 ans de la région de Charlevoix, est morte par homicide le 18 mars dernier, a confirmé la Sûreté du Québec.

« Carolyne, c’était une bonne fille toujours là pour t’aider dans le besoin, confie sa meilleure amie, Stéphanie Grenon. C’était une fille qui aimait ça parler, relaxer sur le bord d’un feu. C’est ça qui va me manquer le plus, avec l’été qui arrive. »

Son ex-conjoint, Éric Levasseur, 46 ans, de Notre-Dame-des-Monts, a été arrêté aujourd’hui dans cette affaire. L’écart entre ces deux dates s’explique par le fait que certains éléments d’enquêtes demeuraient « nébuleux », a laissé savoir la SQ. Ce n’est qu’après l’autopsie de la victime et une analyse balistique que la thèse de l’homicide a été retenue.

« Ça faisait plusieurs fois qu’elle le mettait dehors, mais il revenait », relate Stéphanie Grenon. « Il défonçait la maison. Il la volait. Elle gardait bon contact avec lui pour les enfants. […] Elle disait “ça fait 16 ans que je suis avec lui, mais je ne le connais pas vraiment. J’en ai peur.” »

Le meurtre a causé une onde de choc dans la petite municipalité. « Les communautés qui vivent ça, je pense qu’ils ne s’attendent pas à ça. Personne n’est prêt à ça », a commenté le maire de Notre-Dame-des-Monts, Alexandre Girard.

Éric Levasseur était déjà détenu depuis le 26 mars « en lien avec des infractions en matière d’arme à feu », précise une porte-parole du corps policier. Il comparaîtra mardi au Palais de justice de La Malbaie, pour une accusation de meurtre au deuxième degré.

L’an dernier, neuf femmes avaient perdu la vie aux mains d’un conjoint ou d’un ex-conjoint violent, selon une recension du Devoir.

À voir en vidéo