Les audiences de la coroner sur les décès en CHSLD lors de la première vague reprennent

Présidée par la coroner Géhane Kamel, l’enquête publique se penche présentement sur ce qui s’est passé au Manoir Liverpool de Lévis.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Présidée par la coroner Géhane Kamel, l’enquête publique se penche présentement sur ce qui s’est passé au Manoir Liverpool de Lévis.

Les audiences publiques de la coroner sur les décès survenus dans les CHSLD et autres résidences pour aînés lors de la première vague de COVID-19 ont repris lundi matin à Québec.

Cette portion de l’enquête publique, présidée par la coroner Géhane Kamel, se penche sur ce qui s’est passé au printemps dernier au Manoir Liverpool de Lévis.

Le premier CHSLD ayant été examiné lors des audiences fut le CHSLD des Moulins de Terrebonne, à la fin du mois de mars.

La coroner doit enquêter par la suite sur une série d’autres résidences, soit le CHSLD René-Lévesque de Longueuil, le CHSLD Laflèche de Shawinigan, le CHSLD Sainte-Dorothée de Laval, le CHSLD Yvon-Brunet de Montréal, et finalement le CHSLD Herron de Dorval.

 

Approximativement la moitié des décès causés par la COVID-19 au Québec lors de la première vague se sont produits dans des résidences pour personnes âgées, a rappelé Me Kamel.

L’exercice est donc nécessaire, afin de mieux comprendre les facteurs ayant contribué, dans les divers types de milieux hébergeant des personnes âgées ou vulnérables, à faire de celles-ci les principales victimes de la COVID-19, a déclaré la coroner en ouvrant les audiences.

Seuls les décès survenus entre le 12 mars et le 1er mai 2020 sont visés par l’enquête.

« Les coroners interviennent dans les cas de décès violents, obscurs ou qui pourraient être liés à de la négligence. Les décès survenus hors de ces balises, dont ceux qui découlent uniquement d’une infection au coronavirus, ne sont pas investigués par les coroners », a précisé le bureau du coroner. Les enquêtes du coroner ne visent pas à trouver des responsables aux décès, mais plutôt à formuler des recommandations pour en éviter d’autres dans le futur.

À voir en vidéo: