Le procès pour meurtre de Benoit Cardinal est une nouvelle fois suspendu

Mercredi dernier, le procès avait été une première fois suspendu. Une personne ayant témoigné la semaine précédente venait alors de recevoir un résultat de test positif à la COVID-19.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Mercredi dernier, le procès avait été une première fois suspendu. Une personne ayant témoigné la semaine précédente venait alors de recevoir un résultat de test positif à la COVID-19.

Le procès de Benoit Cardinal pour le meurtre prémédité de sa conjointe, Jaël Cantin, a été une nouvelle fois suspendu lundi en raison de la COVID-19, un des membres du jury ayant contracté le virus.

« Vendredi dernier, les trois jurés installés à l’avant [de la salle d’audience, donc plus près des témoins] ont passé des tests. Le juré no 12 a reçu un test positif », a indiqué la juge de la Cour supérieure Johanne St-Gelais.

Mercredi dernier, le procès, qui se déroule au palais de justice de Joliette, avait été une première fois suspendu. Une personne ayant témoigné la semaine précédente venait alors de recevoir un résultat de test positif à la COVID-19.

Les procureurs s’étaient à ce moment soumis à un dépistage. Tous les résultats étaient revenus négatifs.

En attente de résultats

Les avocats ont convenu avec la juge St-Gelais de suspendre le procès jusqu’à mardi après-midi. D’ici là, les résultats des tests passés par l’ensemble des 14 membres du jury devraient être connus.

Si le juré no 12 est le seul à avoir contracté la COVID-19, il pourrait être libéré et le procès pourrait reprendre dès mardi après-midi. Mais si d’autres membres du jury sont positifs, le procès pourrait être suspendu pour une période prolongée.

À l’ouverture du procès le 25 mars, la juge St-Gelais avait expliqué qu’en raison de la pandémie, 14 jurés entendraient l’affaire. Par la suite, 12 jurés seront choisis au hasard pour rendre un verdict.

Lundi, la juge St-Gelais a également indiqué que des vérifications ont été faites par la Santé publique dans la salle d’audience et la salle de repos des jurés. « Toutes les mesures mises en place respectent les mesures de la Santé publique », a rapporté la magistrate.

Au cours du procès, qui devait initialement durer six semaines, la Couronne entend démontrer que Benoit Cardinal avait planifié et prémédité le meurtre de sa conjointe, Jaël Cantin, 33 ans, retrouvée assassinée dans leur résidence de Mascouche le 16 janvier 2020. La mère de six enfants est décédée d’un traumatisme à la tête causé par un objet contondant.

L’accusé a plaidé non coupable. On ne sait pas encore s’il témoignera à son procès.

À voir en vidéo