Grabuge dans le Vieux-Montréal après une manifestation contre le couvre-feu

Des centaines de personnes, principalement des jeunes, étaient rassemblées dimanche soir sur la place Jacques-Cartier, dans le Vieux-Montréal.
Photo: Giuseppe Valiante La Presse canadienne Des centaines de personnes, principalement des jeunes, étaient rassemblées dimanche soir sur la place Jacques-Cartier, dans le Vieux-Montréal.

Des centaines de personnes se sont rassemblées dimanche soir dans les rues du Vieux-Montréal pour protester contre le retour du couvre-feu à 20h dans la métropole, faisant fi de la directive nouvellement entrée en vigueur.

Le rassemblement a tourné au vinaigre : des arrestations ont été faites et plus de 100 constats d'infraction ont été distribués. De plus, des dommages ont été causés par des casseurs aux propriétés privées et publiques.

Lundi, sur Twitter, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a qualifié le grabuge d'absolument inacceptable et a soutenu que la fatigue liée à lutte à la COVID-19 ne justifiait en rien la destruction de biens publics et le non respect des règles.

La mairesse a ajouté que des équipes nettoieront le secteur occupé par les manifestants et elle a invité les Montréalais à encourager les commerçants du Vieux-Montréal.

La foule, majoritairement jeune, a dansé sur de la musique provenant de haut-parleurs, a allumé des feux d’artifice et a notamment scandé « la liberté pour les jeunes ». Certains ont allumé des feux d'artifice.

Cependant, l’ambiance festive est rapidement devenue violente lorsque quelques manifestants ont allumé un feu de déchets sur la place Jacques-Cartier. La police antiémeute est intervenue en ayant recours à des gaz lacrymogènes.

Peu de temps après l’intervention des policiers, des dizaines de manifestants se sont dispersés pour semer le chaos dans les rues pavées du quartier touristique de Montréal.

 
Photo: Giuseppe Valiante La Presse canadienne Des incendies d’ordures ont été allumés à de nombreuses intersections.

Des incendies ont été allumés dans des poubelles à de nombreuses intersections. Les manifestants ont ramassé ce qu’ils pouvaient trouver dans la rue pour ensuite les lancer sur les vitrines de magasins.

Vers 21 h 30, quelques manifestants étaient toujours dehors, jetant du verre, brisant les infrastructures de la ville et fuyant la police.

 

Des pompiers sont également sur place afin d’éteindre les nombreuses petites flammes allumées le long des ruelles et des rues étroites du Vieux-Montréal.

Peu après 5h00 lundi, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a fait état d'un bilan provisoire de ses interventions: sept arrestations pour des actes criminels, 107 constats d'infraction pour violation de la loi sur la santé publique et un pour violation d'un règlement municipal.

Le SPVM a constaté plusieurs dizaines de méfaits, d'incendies criminels, d'introductions par effraction et de cas d'entrave au travail des policiers.

Depuis dimanche, le couvre-feu est passé de 21 h 30 à 20h sur l’île de Montréal et à Laval, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Le gouvernement Legault a annoncé le durcissement de cette mesure à titre préventif jeudi dernier, tandis que les cas de COVID-19 repartent à la hausse dans la province.

Le couvre-feu imposé jusqu’à 5 h du matin — et assorti d’amendes salées pour les contrevenants — est en vigueur dans une bonne partie de la province en zone rouge et orange, mais il débute à 21 h 30 dans certaines régions.



À voir en vidéo