Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Les chiffres «préoccupants» de la COVID-19

    Les chiffres «préoccupants» de la COVID-19

    La troisième vague continue de déferler sur le Québec et commence à avoir des conséquences sur les hôpitaux. On compte désormais 608 personnes hospitalisées à cause de la COVID-19, un nombre qui a bondi de 39 au cours de la fin de semaine.

    Au chapitre des nouvelles infections, les autorités sanitaires en ont recensé 1535 dimanche, après en avoir signalé 1754 samedi. Des chiffres «préoccupants [puisque] 58 % des nouveaux cas […] concernent des personnes de moins de 40 ans», a d’ailleurs précisé le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a appelé de nouveau au respect des mesures sanitaires.

    La situation est toutefois meilleure que chez nos voisins ontariens, qui ont vu une augmentation record de 4436 cas de COVID-19 dimanche, dont 1353 rien qu’à Toronto. La semaine dernière, le premier ministre, Doug Ford, avait, pour faire face à la flambée des cas, décrété la fermeture des commerces non essentiels et donné l’ordre que chacun reste chez soi.

    Sur une note plus positive, Québec a ouvert samedi la voie à la vaccination à la quasi-totalité du personnel du réseau de la santé de la province. Toutefois, cette ouverture ne concerne que ceux dont les tâches nécessitent un «contact direct avec des patients».

    Toujours samedi, les rues de Montréal ont été prises d’assaut par des parents manifestant contre les mesures sanitaires en milieu scolaire, dont le port du masque obligatoire en classe, le tout sur fond de théories conspirationnistes, au cœur d’une foule où l’on ne portait que rarement un couvre-visage.

  • Congrès fédéraux

    Congrès fédéraux

    La fin de semaine a été marquée par des congrès tenus par deux partis fédéraux, le Parti libéral (PLC) et le Nouveau Parti démocratique (NPD), ainsi qu’une conférence rassemblant en grande partie des militants du Parti conservateur (PCC). Pandémie oblige, les trois événements se sont tenus de manière virtuelle.

    Les partisans du PLC se sont notamment opposés samedi à la fin des subventions à l’énergie fossile et nucléaire, mais ont néanmoins soutenu le gouvernement Trudeau dans son projet de normes nationales pour les CHSLD. «Ensemble, on traverse une crise sans précédent et, ensemble, on se prépare à bâtir un avenir qui va être meilleur que tout ce qu’on a connu avant», a d’ailleurs lancé Justin Trudeau à ses partisans lors du discours de clôture. Par ailleurs, les libéraux ont profité de leur congrès pour nommer la ministre Mélanie Joly et l’ex-ministre Navdeep Bains aux commandes de la prochaine campagne électorale, du déclenchement de laquelle on ignore encore la date.

    Du côté des conservateurs, les discussions dans la journée de samedi ont plutôt porté sur la question de l’empathie, notamment envers les Canadiens noirs disant être victimes de racisme systémique, ainsi qu’envers les nouveaux arrivants.

    Une tout autre histoire au sein des néodémocrates: les débats au congrès néodémocrate ont surtout porté sur la forme du rassemblement virtuel, poussant même certains partisans à demander que le congrès soit entièrement reporté. La majorité du temps samedi a été passée à contester la présidence sur le déroulement de la séance entièrement virtuelle et la durée des temps de parole. Dans son discours de clôture dimanche, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a toutefois accusé les libéraux d’avoir voulu faire le minimum pour aider les Canadiens pendant la pandémie.

  • Congrès de Projet Montréal

    Congrès de Projet Montréal

    Le parti de la mairesse de Montréal, Valérie Plante (en photo), a lui aussi tenu un congrès cette fin de semaine, en prévision des élections municipales qui se dérouleront dans la province cet automne. Projet Montréal a réuni près de 300 membres à cet événement virtuel, où la mairesse a entre autres promis «d’agrandir notre réseau de grands parcs» si elle est réélue en novembre prochain. Plusieurs enjeux de mobilité ont aussi été débattus par les membres du parti samedi, notamment concernant le réseau de pistes cyclables et les rues piétonnes de la ville.

    Toutefois, certains dossiers sensibles reliés notamment à la lutte contre l’itinérance et au financement du Service de police de la Ville de Montréal ont été traités à huis clos dimanche matin, loin du regard des médias. Les militants ont ainsi proposé de désarmer certains policiers montréalais, en s’inspirant de l’expérience de plusieurs pays européens, où la grande majorité des policiers ne portent pas d’arme à feu.

  • Un incendie meurtrier à Montréal

    Un incendie meurtrier à Montréal

    Une personne est décédée dimanche dans un incendie survenu dans un immeuble de logements sociaux de l’arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal, abritant principalement des personnes âgées à faible revenu. Sept personnes ont aussi été transportées à l’hôpital, selon Urgences-santé.

    Le Service de sécurité incendie de Montréal a d’abord signalé l’incendie peu après 9 h sur Twitter, demandant aux gens d’éviter le secteur. La situation a été maîtrisée en début d’après-midi.

    «Tous les résidents vont être relocalisés dès aujourd’hui dans des hôtels pour 72 heures», a déclaré le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, en point de presse, alors que l’on ignore toujours la cause de l’incendie.

À voir en vidéo