Bosnie-herzégovine - Le Vieux Pont de Mostar revit

Mostar — Les cérémonies d'inauguration du Vieux Pont de Mostar (sud), ouvrage du XVIe siècle restauré après avoir été détruit pendant la guerre de Bosnie (1992-1995), ont débuté hier soir en présence de délégations d'une cinquantaine d'États.

Sur chacune des deux tours fortifiées de l'ouvrage, de part et d'autre de la Neretva, un trompettiste. Ils étaient accompagnés d'un orchestre et d'un choeur.

Des milliers de personnes étaient massées sur les rives de la Neretva et dans les ruelles menant au Vieux Pont (Stari Most).

Les cérémonies, qui comprennent des discours d'un responsable de la Banque Mondiale, principal donateur pour la reconstruction du pont, et du membre musulman de la présidence tripartite de Bosnie, Sulejman Tihic, devraient durer jusqu'à environ minuit heure locale (22h GMT).

Classé au patrimoine mondial par l'Unesco, le Vieux Pont s'est effondré dans la rivière Neretva en novembre 1993 sous le pilonnage de l'armée des Croates de Bosnie.

Mostar, dans le sud de la Bosnie-Herzégovine, est toujours divisée, plus de huit ans après la guerre entre les communautés croate et musulmane qui peuplent les deux rives de la Neretva. La plupart des Serbes y habitant ont fui la ville pendant le conflit bosniaque (1992-95).