Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Début des nouvelles mesures

    Début des nouvelles mesures

    Non, ce n’est pas un poisson d’avril, c’est déjà aujourd’hui que les nouvelles restrictions rentrent en vigueur dans les agglomérations de Québec, Lévis et Gatineau. Dans ces trois sous-régions — et au moins jusqu’au 12 avril —, le couvre-feu sera ramené à 20 h et les écoles et les commerces non essentiels seront fermés. Dans ces trois secteurs, les lieux de culte ne pourront accueillir plus de 25 fidèles.

    L’Ontario annoncera aussi aujourd’hui de nouvelles mesures visant à lutter contre la troisième vague de la pandémie. Le premier ministre, Doug Ford, s’est dit mercredi « très, très inquiet de voir les cas augmenter » dans la province et a déjà demandé à ses citoyens de ne pas se réunir pendant le week-end de Pâques.

  • Affaire Vig : l’accusé en cour

    Affaire Vig : l’accusé en cour

    Ali Ngarukiye, l’homme qui est accusé de tentative de meurtre sur le policier Sanjay Vig, va comparaître aujourd’hui au Palais de justice de Montréal. Le 28 janvier dernier, l’homme aurait désarmé et tiré dans la direction de l’agent.

    M. Ngarukiye, 21 ans, est resté en prison depuis sa première comparution le 26 mars.

    Cette affaire avait fait grand bruit, étant donné que le Montréalais Mamadi III Fara Camara avait initialement été arrêté par erreur, détenu pendant plusieurs jours avant d’être libéré et de recevoir des excuses du SPVM.

  • Biden rencontre son cabinet

    Biden rencontre son cabinet

    Le président américain Joe Biden organisera aujourd’hui à la Maison-Blanche sa première réunion en présence de l’ensemble des membres de son gouvernement. La rencontre, en personne, se tiendra dans la vaste salle Est du bâtiment, ce qui permettra à tous de se tenir à deux mètres les uns des autres.

    Il semble que ce ne soit pas un hasard si cette traditionnelle rencontre se déroule au lendemain de l’annonce du programme « Build Back Better » (« Reconstruire mieux »), qui permettra d’injecter 2000 milliards de dollars dans les infrastructures du pays.

  • Aung San Suu Kyi de retour en cour

    Aung San Suu Kyi de retour en cour

    Au Myanmar, la dirigeante civile Aung San Suu Kyi, renversée et arrêtée il y a deux mois, reviendra devant la justice pour une audience qui, selon un de ses avocats, sera courte est consacrée à des questions administratives.

    Le Conseil de sécurité des Nations unies votera pour sa part sur l’adoption d’une proposition de texte formulée par le Royaume-Uni. Mais la Chine, alliée du Myanmar, refuse d’imposer de nouvelles sanctions à la junte militaire.

À voir en vidéo