Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Point de presse de François Legault

    Point de presse de François Legault

    Après les annonces économiques de lundi, le premier ministre François Legault replonge dans le pandémique, alors qu’il présentera une conférence de presse sur le coup de 13 h, en compagnie de son ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

    Dans un message sur Twitter lundi, le ministre Dubé s’est inquiété du respect des mesures sanitaires en place avec l’arrivée du beau temps. Il s’est aussi montré préoccupé par la progression des variants.

  • La COVID-19 frappe-t-elle le CH?

    La COVID-19 frappe-t-elle le CH?

    La Ligue nationale de hockey, qui a confirmé lundi soir que le match entre le Canadien de Montréal et les Oilers d’Edmonton était reporté en raison d’inquiétudes au sujet de la COVID-19, devrait donner davantage de détails sur la situation, aujourd’hui.

    Avant la rencontre de lundi, le Canadien a annoncé que les noms des attaquants finlandais Joel Armia et Jesperi Kotkaniemi avaient été inscrits sur la liste de la LNH liée au protocole de la COVID-19. Les deux joueurs ne sont pas nécessairement infectés, et on ne sait pas combien de temps ils devront être tenus à l’écart du jeu.

    Le Tricolore doit en théorie affronter Edmonton deux autres fois cette semaine, mercredi et vendredi.

  • Conseils féminins

    Conseils féminins

    En matinée, Statistique Canada dévoilera des données sur la représentation des femmes au sein des conseils d’administration.

    Les données de 2017, rendues publiques l’année dernière, montrent que leur présence dans ces hauts lieux décisionnels progresse extrêmement lentement : au Canada, entre 2016 à 2017, la représentation des femmes avait augmenté de 0,3 %. Moins d’un cinquième des postes au sein des CA est occupé par une femme.

  • Israël aux urnes

    Israël aux urnes

    Les Israéliens iront aux urnes aujourd’hui pour leurs quatrièmes élections législatives en moins de deux ans. Le premier ministre, Benjamin Nétanyahou, ressort d’une année pandémique avec une population qui a reçu à 49 % les deux doses de vaccin nécessaires.

    M. Nétanyahou n’est pas pour autant certain d’être réélu, lui qui est au centre d’un procès pour corruption et abus de pouvoir. De quoi donner des munitions à ses opposants.

    Si l’image générale de cette élection se dessine entre les pro et les anti-Nétanyahou, le système électoral proportionnel rend la joute plus nuancée. Il faut 61 des 120 sièges de la Knesset pour obtenir la majorité, et les alliances risquent d’être déterminantes.

À voir en vidéo