Sondage: à quoi s'attendre de l'an 2 de la pandémie? 

Photo: iStock 29 épidémiologistes, spécialistes en santé publique et autres experts québécois de la COVID-19 se sont prononcés dans le cadre d’un sondage informel organisé par «Le Devoir».
Quand pensez-vous aller manger au restaurant ? Monter à bord d’un avion ? Serrer la main d’un ami ? 29 épidémiologistes, spécialistes en santé publique et autres experts québécois de la COVID-19 se sont prononcés dans le cadre d’un sondage informel organisé par Le Devoir. Les réponses sont teintées du niveau de précaution préconisé par chaque répondant. Elles sont limitées par la qualité de leurs meilleures projections politico-sanitaires. L’exercice ne se veut pas scientifique ; il permet néanmoins de réfléchir à ce que nous réserve cette seconde année pandémique.

Les réponses dépendent évidemment de l’âge des personnes interrogées. Près de la moitié ont de 35 à 49 ans, le tiers ont de 50 à 64 ans. Plusieurs se sont gardés de faire des prévisions datées, spécifiant que cela dépendait trop du moment de leur vaccination. Notons qu’un grand nombre d’entre eux travaillent dans le milieu de la santé et ont donc déjà reçu une première dose de vaccin. Aux fins de comparaison, nous avons posé les mêmes questions à nos lecteurs. Le graphique du haut présente la compilation des réponses de 2428 volontaires. La moyenne d’âge de ce groupe est beaucoup plus faible : les deux tiers ont moins de 50 ans.

Les sondages ont été envoyés aux répondants avant l’allocution de mardi dernier du premier ministre. François Legault a notamment annoncé à cette occasion que tous les adultes québécois pourraient se faire vacciner d’ici le 24 juin.