Bill Gates, l'homme le plus philanthrope du monde

Los Angeles — Bill Gates, l'homme le plus riche du monde et l'un des plus vilipendés, a démontré qu'il était aussi un généreux philanthrope en annonçant qu'il allait verser d'un seul coup plus de trois milliards de dollars à l'organisation caritative qui porte son nom.

Mercredi, le fondateur de Microsoft s'est retrouvé instantanément plus riche de 3,3 milliards de dollars. Le numéro un mondial du logiciel a annoncé qu'il comptait enrichir ses actionnaires de 75 milliards de dollars d'ici quatre ans, notamment en versant un dividende exceptionnel de trois dollars par action.

L'arithmétique est simple, même si les sommes en jeu dépassent l'entendement: Bill Gates contrôle 1,1 milliard d'actions Microsoft.

À 48 ans, déjà à la tête d'une fortune estimée à 46 milliards de dollars, Bill Gates a immédiatement annoncé qu'il ferait don de ce nouveau pactole à la Fondation Bill-and-Melinda-Gates, qu'il a mise sur pied en 2000 avec son épouse pour combattre les inégalités dans le monde face à la maladie ou en matière d'éducation.

«Notre monde, la nation et notre région, aujourd'hui plus que jamais, peuvent et devraient améliorer de manière dramatique l'égalité en matière de santé, d'éducation, d'accès à l'information et de services humanitaires pour les familles vulnérables», a déclaré

M. Gates mercredi, en annonçant le don qui fera de sa fondation l'une des mieux dotées de tous les temps avec 30 milliards de dollars.

Éducation et santé

L'année dernière, la fondation a distribué 1,2 milliard de dollars, essentiellement pour des projets ayant trait à l'éducation et à la santé dans le tiers-monde. Globalement, en quatre ans d'existence, la fondation a dépensé 7,2 milliards de dollars.

La fondation a déjà consacré un total de 600 millions de dollars à la lutte contre le sida, la malaria ou encore la tuberculose et elle a promis de rajouter 478 millions de dollars au pot d'ici la fin de 2005.

L'argent sera consacré à des projets aux États-Unis, mais aussi en Afrique du sud, en Inde et en Thaïlande. «Une chose est devenue claire: on ne fait pas assez contre les millions de morts provoquées chaque année par des maladies comme le sida ou la malaria et qui pourraient être évitées», avait lancé Bill Gates dans un discours.

L'accès à Internet

La fondation a également donné un milliard de dollars en 1999 à un fonds pour aider les Noirs américains à aller à l'université et pour favoriser l'accès à Internet de bibliothèques situées dans des zones urbaines défavorisées. C'était d'ailleurs la mission de la première ébauche d'organisation caritative lancée par Bill Gates dès 1997.

Sa fondation est aujourd'hui codirigée par son père, William H. Gates père, et par Patty Stonesifer. C'est cette dernière qui a imprimé le style efficace et pragmatique qui distingue l'organisation.

Patty Stonesifer est un peu une légende de son propre chef. Cadre dirigeante de Microsoft, millionnaire et à peine la quarantaine, elle avait annoncé fin 96 qu'elle partait pour passer plus de temps avec son mari et ses deux enfants. Mais Bill et Melinda n'ont ensuite eu de cesse de la convaincre de prendre la tête de leur fondation.

La philanthropie de M. Gates ne semble pas calmer les critiques, qui continuent de voir en lui l'incarnation d'un groupe soupçonné de visées monopolistiques.

D'aucuns voient même dans sa générosité un moyen de détourner l'attention des ennuis judiciaires du géant informatique.