Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Une manifestation contre les mesures sanitaires

    Une manifestation contre les mesures sanitaires

    Un an après le début de la crise sanitaire au Québec, des milliers de personnes ont manifesté samedi après-midi contre les mesures sanitaires, non loin des bureaux montréalais du premier ministre François Legault. Au total, 10 personnes ont été arrêtées, et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a distribué 144 constats d’infraction pour non-respect du port du masque.

    Sur une note plus optimiste, bien que la COVID-19 continue de faire des victimes au Québec, la situation est toujours stable. Samedi, les autorités ont signalé 798 nouveaux cas, alors que ce chiffre s’élevait à 674 dimanche. Le portrait est aussi stable dans les hôpitaux, où l’on compte actuellement 100 patients aux soins intensifs.

    Et si la campagne de vaccination va bon train sur le territoire québécois, le sujet était samedi au centre des préoccupations dans l’Union européenne, où le vaccin d’AstraZeneca a été suspendu par des pays en raison de graves cas de caillots sanguins.

  • Changement d’heure

    Changement d’heure

    Dans la nuit de samedi à dimanche, le Québec est repassé à l’heure d’été. Beaucoup s’en réjouissent, les sondages montrant que la majorité des gens préfèrent avoir plus de lumière du jour le soir que le matin et préféreraient donc rester à l’heure d’été. Cependant, le retour des beaux jours s’accompagne cette année d’une contrainte: le respect du couvre-feu.

    La mesure, selon les derniers sondages, obtient toujours le soutien de 70% des Québécois. Mais lorsque ce couvre-feu obligera les gens à rester chez eux alors qu’il fait encore jour, il ira à l’encontre du comportement naturel de cet être diurne qu’est l’humain et risquera d’emporter de moins en moins l’adhésion. Et l’on verra alors de plus en plus de contrevenants, selon des spécialistes.

  • « Bain de sang » au Myanmar

    « Bain de sang » au Myanmar

    La loi martiale a été décrétée par la junte dans deux communes de Rangoun, dimanche. Et au moins 18 personnes ont été tuées au cours de cette journée — l’un des bilans journaliers les plus meurtriers depuis le coup d’État, au début février.

    Réagissant à la nouvelle, l’émissaire de l’ONU pour le Myanmar a dénoncé ce «bain de sang», appelant la communauté internationale à «s’unir en solidarité avec le peuple myanmarais et ses aspirations démocratiques». Une «dictature injuste» — c’est ainsi que Mahn Win Khaing Than, un dirigeant de l’opposition, avait d’ailleurs qualifié samedi le coup d’État militaire lors d’un appel à la résistance.

  • Deux prix Grammy pour Kaytranada

    Deux prix Grammy pour Kaytranada

    Le compositeur de musique électronique Kaytranada a remporté deux prix Grammy, dimanche après-midi, dont celui du Meilleur album dance/électronique pour son disque Bubba. Le Montréalais devient ainsi le premier artiste noir à remporter les honneurs dans cette catégorie.

    Kaytranada est aussi en lice dans la prestigieuse catégorie du Meilleur artiste émergent, dont le gagnant sera annoncé au cours du gala télévisé des 63es prix Grammy, qui débute ce soir à 20h.

À voir en vidéo