Charlevoix - Se la couler douce en rafting

Descente Malbaie est la seule entreprise à offrir cette activité de rafting de plaisance sur la rivière Malbaie.
Photo: Descente Malbaie est la seule entreprise à offrir cette activité de rafting de plaisance sur la rivière Malbaie.

Le rafting, pour plusieurs, est un sport plutôt extrême qui ne laisse place qu'à la performance et aux mémorables culbutes hors de l'embarcation pour se retrouver casque premier dans les rapides. Pas l'idéal, donc, pour profiter d'une journée ensoleillée en se la coulant douce le long d'un plan d'eau. L'entreprise écotouristique Descente Malbaie, située au coeur de Charlevoix, voit les choses autrement et offre du rafting de plaisance pour tous, où les expéditions visent plutôt la découverte de l'une des plus belles rivières au Québec, de la nature et de la faune qui l'entourent.

Descente Malbaie en est à sa onzième saison et les cofondateurs de l'entreprise, André Heller et Gisèle Dumont, sont passionnés, ça se voit, ça se sent, ça s'entend. Ce Français, qui a élu domicile au Québec depuis plus de 20 ans, est une source intarissable de paroles. C'est lui qui accueille les visiteurs qui se pointent sur le site de Descente Malbaie, au fin fond d'une route de gravier, loin dans l'arrière-pays, à la sortie du village de Saint-Aimé-des-Lacs.

De jeunes guides l'entourent et s'affairent soit à construire la rallonge du «chalet» qui sert d'entrepôt pour l'équipement et les vestiaires, soit à vêtir convenablement les aventuriers tranquilles. La journée où nous nous sommes pointés s'annonçait pluvieuse. «Qu'à cela ne tienne, lance André, nous serons mouillés de toute façon. On s'en va jouer dans l'eau!» Un jeu que le chef-guide prend cependant très au sérieux, son titre de vice-président d'Aventure Écotourisme Québec oblige aussi. Il explique les règles de sa voix la plus grave et fixe ses futurs pagayeurs de ses yeux les plus perçants. On ne badine pas avec la sécurité et la réglementation.

Avant d'embarquer dans la camionnette qui mène l'expédition là où on met le pneumatique à l'eau, Simon, l'assistant-guide qui accompagne le petit groupe de quatre personnes, s'assure que tout le monde est bien équipé. Et c'est le départ en forêt profonde pour se rendre au bord de la rivière Malbaie. C'est dans la section la plus sauvage de celle-ci que la descente se fait, de la jetée de Saint-Aimé-des-Lacs au barrage de Clermont. Au printemps, cependant, les excursions se déroulent plutôt dans le Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, unique pour ses paysages et ses parois rocheuses de plus de 800 mètres. Tandis qu'en automne, c'est le festival des couleurs qui charme les amants de la nature!

La séance d'information pour se familiariser avec l'embarcation est fort conviviale, André se dévoilant un pince-sans-rire redoutable. Tout le monde a fait connaissance dans la camionnette et semble plus à l'aise. Seuls trouble-fêtes: les moustiques. Au coeur de l'arrière-pays de Charlevoix, maintenant sur le bord de l'eau, les maringouins et autres mouches noires sont voraces. Ce petit désagrément est vite oublié au moment de mettre la roue à l'épaule afin de descendre en groupe le raft sur l'eau, y embarquer et pagayer en rythme pour lancer l'expédition.

La rivière Malbaie, jadis utilisée pour la drave — le guide en montre d'ailleurs des vestiges durant l'expédition —, est bordé d'un milieu naturel exceptionnel aux décors grandioses. Et la descente, qui se déroule sur un parcours facile — rapides de classe I, II et III — permet toute l'observation et la relaxation voulues.

Descente Malbaie est la seule entreprise à offrir cette activité de rafting de plaisance sur la rivière Malbaie, depuis plus de 10 ans déjà. Pour se retrouver dans un secteur aussi sauvage, sans pancartes ni affiches, André et ses guides ont donc eux-mêmes baptisé les points saillants du parcours. On passe ainsi à travers 20 à 25 rapides dans la section descendue, comme le rapide des Trois Pins, surplombé en effet par trois pins majestueux. Le rapide à René et le rapide à Mélanie sont nommés à la mémoire de personnes dont les histoires se racontent encore dans la région. On se rappelle aussi le rapide Niagara Falls — le nom effraie davantage que le rapide lui-même —, celui du labyrinthe, celui du seuil à la tortue ainsi que le rapide Lachapelle, là où on retrouve une invitante fosse où, par beau et chaud temps, tous les pagayeurs y sautent pour se rafraîchir.

Lors d'un arrêt sur le bord d'une impressionnante paroi rocheuse, Simon explique au groupe attentif l'évolution du lichen dont on aperçoit les quatre étapes de formation. Et tout au long du parcours, entre deux rapides excitants, les guides n'ont de cesse de raconter des anecdotes concernant l'histoire, le développement, le fonctionnement et la culture de la région. Les gens du coin les qualifieraient certainement de «chouenneux» qui racontent des «chouennes».

L'heure du midi a presque sonné et l'expédition s'achève. Personne n'a été éjecté du pneumatique, malgré les efforts d'André pour faire basculer l'embarcation aux moments les plus forts. Il avait affaire à des aventuriers aguerris et alertes.

De retour au camp, une visite aux 31 huskys, affectueusement élevés par Gisèle, était inévitable. Parce que Descente Malbaie n'offre pas que des expéditions de rafting mais aussi, en hiver, en traîneau à chiens. Encore là, l'entreprise se démarque en offrant des randonnées durant lesquelles on peut atteler, dételer et conduire individuellement son propre attelage. Une invitation à découvrir ce qu'est la vie d'une meute de huskys. Mais ça attendra la neige!

Pour tout de suite, Descente Malbaie offre trois produits en rafting de plaisance: «nature aventure» en demi-journée; «pêche en rivière»: au pied des rapides, dîner aux abords de la rivière ou sur une île, découverte des meilleurs fosses pour la pêche à la mouche de la truite moucheté; et «escapade aventure»: deux demi-journées pour faire 18 kilomètres de rafting avec une nuit de camping.

Descente Malbaie

316, rue Principale, Saint-Aimé-des-Lacs. (418) 439-2265; www.descentemalbaie.com. De mai à septembre pour le rafting, tous les jours, sur réservation. À partir de 10 ans.