Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Trois conférences de presse sur la COVID-19

    Trois conférences de presse sur la COVID-19

    C’est une journée chargée pour les autorités politiques et sanitaires s’occupant de la COVID-19 : trois conférences se tiendront aujourd’hui, dont la plus attendue est probablement celle que tiendra François Legault sur le coup de 17 h. Le premier ministre québécois avait promis qu’il ferait une mise à jour des mesures sanitaires prévues pour la période qui suit la semaine de relâche. S’il a récemment donné quelques indices sur de possibles assouplissements, notamment pour les salles de spectacle, la présence inquiétante des variants pourrait forcer le gouvernement à jouer de prudence. Certaines régions changeraient-elles aussi de couleur ?

    À Ottawa, le premier ministre Justin Trudeau fera son bilan pandémique à 11 h 30, cette fois accompagné de la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, et du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne. On peut donc s’attendre à des annonces de nature économique.

    Et finalement à 13 h 30, la directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, présentera le portrait pandémique de la métropole, où le nombre de cas issus des nouveaux variants risque d’être au cœur de la discussion.

  • Double meurtre : le suspect interrogé

    Double meurtre : le suspect interrogé

    La Sûreté du Québec devrait rencontrer aujourd’hui le suspect qui aurait tué deux femmes lundi soir à Sainte-Sophie, dans les Laurentides. L’homme de 33 ans, qui a été impliqué dans une collision frontale délibérée proche des lieux du drame, était à l’hôpital sous surveillance policière.

    Les deux victimes sont une mère de 60 ans et sa fille de 28 ans. Le suspect pourrait être l’ex-conjoint de la jeune femme. C’est le service des crimes contre la personne qui est responsable de l’enquête.

  • Attaque au camion-bélier : le verdict

    Attaque au camion-bélier : le verdict

    L’auteur de l’attaque au camion-bélier qui avait fait 10 morts en 2018 à Toronto connaîtra sa sentence aujourd’hui et saura s’il était criminellement responsable de son geste.

    Le résultat sera suivi de très près, car la décision de la juge Anne Molloy pourrait faire jurisprudence : ce serait la première fois que l’autisme serait évoqué comme un argument dans un tel genre de cause au Canada.