Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Une première députée québécoise infectée par la COVID-19

    Une première députée québécoise infectée par la COVID-19

    Une députée québécoise a contracté la COVID-19, la première depuis le début de la pandémie. Il s’agit de la whip en chef du Parti libéral, Filomena Rotiroti. Samedi après-midi, la cheffe du parti, Dominique Anglade, avait d’abord indiqué qu’un membre de son caucus avait reçu un diagnostic positif, mais elle n’en avait pas précisé l’identité. Mme Rotiroti, qui a assuré s’être placée en quarantaine, était présente lors de la séance de jeudi au Salon bleu. Elle a passé un test après avoir eu vent jeudi qu’un membre de son entourage avait la maladie. 

    Au Québec, pourtant, la deuxième vague semble se résorber de plus en plus. En effet, la courbe du nombre de nouveaux cas continue à suivre une pente descendante, tout comme celle des personnes hospitalisées. Dimanche, la province a d’ailleurs atteint son bilan quotidien le plus bas depuis près de cinq mois avec 666 nouveaux cas de COVID-19.

    Malgré ce bilan qui s’améliore partout au pays, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la Santé publique fédérale, a appelé ses concitoyens à rester prudents devant le risque d’explosion du nombre d’infections que les variants présentent. En date de jeudi, on comptait au Canada un peu plus de 700 cas confirmés de COVID-19 liés à des variants du virus qui pourrait provoquer une troisième vague encore plus dévastatrice.

    Chez nos voisins du sud, la pandémie continue de sévir fortement alors que le triste cap du demi-million de morts est sur le point d’être atteint. Selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins, c’est un peu plus de 497 000 personnes qui sont décédées de la COVID-19 depuis le premier décès annoncé le 29 février 2020. 

  • Une escalade de violence au Myanmar

    Une escalade de violence au Myanmar

    Trois semaines après le coup d’État, le Myanmar a rendu hommage dimanche à sa première victime de la répression militaire. Mya Thwate Thwate Khaing, véritable icône du mouvement de résistance contre la junte, avait été blessée par balles et a succombé à ses blessures vendredi. Plusieurs milliers de personnes étaient présentes pour les funérailles de la jeune femme de 20 ans qui se tenaient près de Naypyidaw, la capitale du pays. Les manifestations se sont également poursuivies dimanche dans plusieurs villes même si, la veille, à Mandalay, la police a tiré sur la foule, faisant deux morts (dont un mineur) ainsi qu’une trentaine de blessés.

    De son côté, la communauté internationale a maintenu sa condamnation des événements. «L’usage de la force meurtrière, de l’intimidation et du harcèlement contre des manifestants pacifiques est inacceptable», a d’ailleurs indiqué dans un tweet le secrétaire général de l’ONU, António Guterres dans la nuit de samedi à dimanche. Les différents ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne doivent discuter dès demain de possibles sanctions.

  • Navalny menacé de camp de travail

    Navalny menacé de camp de travail

    L’acharnement sur l’opposant Alexeï Navalny se poursuit en Russie. Samedi, l’homme de 44 ans a été condamné en appel à une peine d’emprisonnement de deux ans et demi et risque désormais d’être transféré dans un camp de travail. En parallèle, il a aussi été condamné à payer une amende pour «diffamation» de 850 000 roubles (soit l’équivalent d’un peu moins de 14 500 CA).

    Revenu en Russie à la mi-janvier d’une convalescence en Allemagne après un empoisonnement dont il tient le Kremlin pour responsable, Alexeï Navalny avait été arrêté par les autorités à sa sortie de l’avion.

  • Osaka et Djokovic remportent les honneurs

    Osaka et Djokovic remportent les honneurs

    Naomi Osaka a gagné samedi l’Open d’Australie du côté des femmes, remportant ainsi son quatrième trophée en Grand Chelem en autant de finales jouées. La Japonaise et actuelle no 3 mondiale s’est imposée 6-4, 6-3 face à l’Américaine Jennifer Brady. Sa dernière victoire au Grand Chelem ne remonte qu’à septembre dernier, lors de sa victoire aux Internationaux des États-Unis. Avec ce nouveau trophée, la joueuse de 23 ans devient la troisième joueuse de l’ère Open à sortir victorieuse de ses quatre premières finales majeures, après Monica Seles et Roger Federer.

    Du côté des hommes, c’est le no 1 mondial, Novak Djokovic, qui s’est emparé de la victoire dimanche. Il a battu le Russe Daniil Medvedev en moins de deux heures après trois manches (7-5, 6-2, 6-2). Il s’agit du neuvième Open d’Australie qu’il remporte, ainsi que son 18e titre du Grand Chelem. Le joueur de 33 ans se rapproche ainsi du record de victoires en Grand Chelem, présentement codétenu par Roger Federer et Rafael Nadal, avec 20 trophées à leur nom.

À voir en vidéo