Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Justin Trudeau et la COVID-19

    Justin Trudeau et la COVID-19

    Le premier ministre Justin Trudeau descendra une nouvelle fois les marches de sa résidence pour s’adresser aux Canadiens, sur le coup de 11 h 30.

    L’inévitable question de la vaccination et de l’approvisionnement fera nécessairement surface. M. Trudeau n’a toujours pas annoncé quand les quarantaines supervisées pour les voyageurs revenant du pays par avion entreront en vigueur.

    Le premier ministre a aussi été interpellé par la mairesse de Montréal, ces derniers jours, au sujet du contrôle des armes de poing.

  • L’opposition unie pour le « droit à l’amour »

    L’opposition unie pour le « droit à l’amour »

    Alors que la Saint-Valentin est à nos portes, des porte-parole des trois partis d’opposition à Québec parleront d’une même voix ce matin pour réclamer le « droit à l’amour » pour les personnes bénéficiaires d’aide sociale.

    Ce n’est pas la première fois que les partis dénoncent le fait que lorsque deux prestataires vivent ensemble, chacun d’eux ne touchera pas son montant minimal par mois, mais bien un seul chèque d’environ 20 % moins important que la somme des parties.

    Les élus Paule Robitaille (PLQ), Alexandre Leduc (QS) et Martin Ouellet (PQ) seront accompagnés de représentants de groupes de défense des droits des assistés sociaux.

  • Les résultats d’Air Canada

    Les résultats d’Air Canada

    Le transporteur aérien Air Canada annonce aujourd’hui ses résultats du quatrième trimestre. La compagnie vient de recevoir le feu vert d’Ottawa pour l’acquisition de Transat A.T., et il en sera certainement question lors de l’annonce.

    Dans le dernier mois seulement, Air Canada a procédé à deux séries de mises à pied, une de 1700 emplois à la mi-janvier et une de 1500 autres postes plus tôt cette semaine. Les effets de la pandémie et des mesures sanitaires resserrées seront aussi en filigrane des résultats.

  • Destitution : au tour des avocats de Trump

    Destitution : au tour des avocats de Trump

    Le procès en destitution de l’ex-président américain Donald Trump — accusé d’incitation à l’insurrection après la prise du Capitole par ses partisans — se poursuit au Sénat.

    Après les 16 heures d’argumentation de la part du clan démocrate, c’est maintenant au tour des avocats de l’ancien magnat de l’immobilier de prendre la parole. Leur défense commencera à midi. Ils ont droit au même nombre d’heures pour convaincre les 100 sénateurs de l’hémicycle que M. Trump ne doit pas être reconnu coupable.

À voir en vidéo