Connais-tu bien les carnavals du monde?

Marie-Julie Gagnon
Collaboration spéciale
Un artiste masqué au Carnaval de Venise, l’un des plus vieux du monde
Photo: Antonio Calanni Associated Press Un artiste masqué au Carnaval de Venise, l’un des plus vieux du monde

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Petit D

Plusieurs grands carnavals ont lieu en février un peu partout sur la planète, tant dans les pays où l’hiver est bien installé que sous le soleil des tropiques. Prêt pour un tour du monde en 10 questions sur les ailes d’Air Petit D ?


 

1. Le Carnaval de Venise est l’un des plus vieux du monde. Depuis quand existe-t-il ?

A) 500 ans

B) 1000 ans

C) 2000 ans


2. Dans le Piémont, en Italie, le point culminant du carnaval d’Ivrea est :

A) Un combat d’épée de bois

B) Une pluie de pétales

C) La bataille des oranges


3. En quelle année a eu lieu le premier carnaval d’hiver à Québec ?

A) En 1894

B) En 1912

C) En 1938


4. Si tu participais à l’un de ces événements, pour lequel n’aurais-tu pas besoin de ta tuque ?

A) Le Festival du voyageur de Winnipeg, au Manitoba

B) Le Carnaval de Harbin, en Chine

C) Le Carnaval de Rio, au Brésil


5. Le 2 février, pendant qu’on se demande si la marmotte verra son ombre en Amérique, la Chandeleur est célébrée dans différents pays du monde, dont la France. Que mangent les Français ce jour-là ?

A) Des tartes Tatin

B) Des crêpes

C) Du jambon à l’ananas


6. Le Carnaval d’Oruro, en Bolivie, est classé au Patrimoine oral et immatériel de l’UNESCO. Comment appelle-t-on la danse principale qui est exécutée pendant l’événement ?

A) La Macarena

B) La Bamba

C) Llama llama


7. À Avilés, en Espagne, de quoi inonde-t-on les rues du vieux quartier pendant le défilé du Carnaval ?

A) De balles de tennis

B) De mousse

C) De jus de tomate


8. Laquelle de ces caractéristiques s’applique au carnaval national d’Haïti ?

A) Il change de ville chaque année.

B) On y sert de la soupe comme dessert.

C) Il est interdit d’y danser.


9. Quelle tradition incontournable est pratiquée au Carnaval de Vilanova i la Geltru, près de Barcelone, en Catalogne ?

A) La guerre des boutons

B) La guerre des bonbons

C) La guerre des pompons


10. Combien pèse Bonhomme ?

A) 175 livres (79 kilos)

B) 300 livres (136 kilos)

C) 400 livres (181 kilos)

Carnaval ou Mardi gras ?

Différentes hypothèses circulent à propos de l’étymologie du mot « carnaval ». En italien,carne signifie « viande ». « Quant à la seconde partie du mot, vale, elle désigne une expression latine de salutation qui se traduit en français par “porte-toi bien !” ou “adieu” »,indique le Réseau des archives du Québec. Le mot carnevale signifierait ainsi « adieu à la bonne chère » ou « adieu à la viande » avant les privations du carême. La viande représentait alors le gras mangé lors des jours dits… « gras ». Avant les 40 journées de carême, période de jeûne précédant la fête de Pâques des catholiques, sept jours gras permettaient de faire bombance sans retenue. Le Mardi gras était le dernier de ces jours fastes.

Qu’on parle du carnaval ou de Mardi gras, ces célébrations sont l’occasion de lâcher son fou, de se déguiser, de danser et de déguster des plats traditionnels. On raconte qu’au Moyen Âge, se costumer permettait de transgresser les codes sociaux. Les moins nantis pouvaient s’habiller comme les riches et les hommes, en femmes.

Pourquoi autant de carnavals en février et en mars ? Tout simplement parce que le calendrier en vigueur pendant l’Antiquité romaine débutait en mars. Quand la religion chrétienne a gagné du terrain, la tradition d’une fête pour marquer la fin de l’hiver est restée.

Réponses

1. 1000 ans

2. La bataille des oranges ! « Après un défilé en costume napoléonien, le général ouvre officiellement la bataille, résume le Guide du routard. Du dimanche après-midi au Mardi gras, plusieurs milliers d’arancieri se jettent à la figure près de 400 tonnes d’oranges provenant des surproductions du sud de l’Italie, en une grande bataille festive… »

3. 1894. Différents événements ont empêché sa tenue au cours des années suivantes, notamment les guerres. Il faudra attendre 1954 avant qu’il devienne une tradition annuelle.

4. Le Carnaval de Rio, au Brésil. Le mercure frôle les 35 degrés à cette période de l’année !

5. Des crêpes ! En latin, le mot « Chandeleur » (festa candelarum) signifie « la fête des chandelles ». Il aurait remplacé des rites païens qui célébraient la fécondité et la lumière. Devenue une fête chrétienne, la Chandeleur se déroulait à la période des semailles d’hiver. Des cierges bénits étaient allumés dans les églises. Les fidèles les rapportaient ensuite à la maison.

6. Llama llama. Aussi appelée diablada, cette danse traditionnelle est exécutée en l’honneur du dieu uru Tiw.

7. De la mousse !

8. Il change de ville chaque année.

9. La guerre des bonbons. On dit que 153 tonnes de sucreries sont utilisées chaque année pendant l’événement. Au cours des deux siècles de carnaval, cette tradition a toujours eu lieu, même quand le dictateur Francisco Franco l’a interdite.

10. « 400 livres (181 kilos) de neige compactée », précise le site Web du carnaval.