Ce week-end, on célèbre l’amour et l’amitié!

Annie Labrecque
Collaboration spéciale
La Saint-Valentin est une fête célébrée le 14 février un peu partout à travers le monde.
Illustration: Bach La Saint-Valentin est une fête célébrée le 14 février un peu partout à travers le monde.

Ce texte fait partie du cahier spécial Le Petit D

C’est la Saint-Valentin ! À l’école, on t’a sans doute proposé de t’habiller en rouge, en rose ou en blanc et d’écrire un petit mot gentil à un ami secret. À la maison, tes parents ont peut-être prévu de vous coucher, toi et tes frères et sœurs, et de souper en amoureux dimanche soir… Mais pourquoi donc tout ça ? Suis-nous, on te révèle tout sur les origines de la Saint-Valentin, mais aussi sur les secrets de l’amour et de l’amitié.

La Saint-Valentin, késako ?

C’est une fête célébrée le 14 février un peu partout à travers le monde. Les amoureux soulignent cette journée en s’échangeant des mots doux ou en s’offrant de petites douceurs, comme du chocolat, des bonbons ou des fleurs. Mais pas besoin d’avoir un valentin ou une valentine ! Tu peux très bien profiter de l’occasion pour montrer ton affection à tes amis ou à ta famille en leur envoyant une carte de la Saint-Valentin !

Des origines pas très, très claires

En fait, on ignore l’origine exacte de cette fête. Chose certaine, au tout début, cela n’avait rien à voir avec l’amour. Des historiens mentionnent qu’il y a plus de 1500 ans, les Romains célébraient les lupercales, une fête qui se déroulait chaque année du 13 au 15 février. Mais le pape Gelasius a fini par interdire ces célébrations, où l’on sacrifiait des animaux en rituel. Il décide alors de les remplacer par une fête plus soft, qu’il place le 14 février dans le calendrier, en l’honneur de saint Valentin.

Quant à savoir qui était ce fameux saint Valentin, encore là, l’histoire n’est pas très claire. Selon des livres anciens, il y aurait eu trois hommes appelés « saint Valentin », dont deux seraient justement décédés le 14 février. Un premier saint Valentin aurait été condamné à mort, car il aurait défié l’empereur qui voulait interdire les mariages pendant les périodes de guerre. Un autre saint Valentin aurait séjourné en prison et serait tombé amoureux de la fille du gardien de prison. C’est lui qui aurait envoyé le premier « valentin », c’est-à-dire une lettre à celle qu’il aimait. Ce n’est que bien longtemps après, au XIVe siècle, que la Saint-Valentin deviendra une fête romantique. Alors, comme tu peux le voir, la science ne nous éclaire pas fort, fort quant aux origines de cette journée des amoureux !

Surveille ta boîte aux lettres !

Il y a bien longtemps que les amoureux s’envoient des cartes à la Saint-Valentin. Au XVIIIe siècle, on fabriquait des cartes à la main et on les décorait avec de jolis dessins de fleurset de cœurs. On glissait ensuite la carte sous la porte de son amoureux ou de son amoureuse. En panne d’inspiration ? Les prétendants pouvaient acheter des poèmes ou des versets tout prêts qu’ils inscrivaient sur leur carte.

La plus vieille carte imprimée est conservée dans un musée en Angleterre. Datée de 1797, elle a été coloriée à la main, et on y voit des colombes, des fleurs et des cupidons.

Mais il n’y a pas que les cartes pour célébrer la Saint-Valentin ! En fait, chaque pays et même chaque couple de valentins inventent leurs propres traditions. En Finlande, en Estonie et au Guatemala, on célèbre plutôt la fête de l’amitié et la famille. À Vérone, la ville italienne de Roméo et Juliette, les plus célèbres amoureux de la littérature, on organise un concours pour celui ou celle qui rédige la plus belle lettre d’amour. Aux Philippines, plusieurs couples profitent de cette journée pour se marier. En Corée du Sud et au Japon, seules les femmes offrent des cadeaux à leurs compagnons. Mais attention, un mois plus tard, c’est au tour des hommes ! Mesdemoiselles, rendez-vous le 14 mars !

Et toi, as-tu un valentin (ou une valentine) ?

Comment le savoir ? Quels sont les signes que tu es en train de tomber amoureux ? Tu penses beaucoup à une personne en particulier ? Tu as des papillons dans le ventre et tu es du genre à être nerveux ou nerveuse en sa présence ? Tu as l’impression de flotter sur un nuage ? Si tu réponds « oui », ce sont les premiers signes que tu es peut-être amoureux. Le monde autour de toi peut aussi te sembler meilleur. Et c’est normal, car selon des scientifiques qui ont observé 245 jeunes couples : on serait beaucoup plus optimistes lorsqu’on est à deux.

Illustration: Bach

Sauf qu’il n’est pas toujours facile de différencier l’amour et l’amitié, surtout lorsqu’on est jeune, affirme Connie Scuccimarri, psychologue pour les enfants. Et c’est tout à fait normal. « On peut aimer être avec quelqu’un qui partage les mêmes intérêts et les mêmes activités que nous sans être amoureux de cette personne », explique-t-elle. Le sentiment amoureux se développe souvent plus tard, une fois que l’on arrive dans la période d’adolescence.

Beurk, les becs !

C’est peut-être ce que tu te dis lorsque tu vois des amoureux s’embrasser sur la bouche dans la rue… ou même sans doute tes parents ! Pourtant, s’embrasser est une façon de se rapprocher de la personne aimée. On remarque que le corps réagit au baiser en produisant différentes hormones comme la dopamine, l’ocytocine, la sérotonine… Ensemble, ces hormones procurent un effet de bien-être et de plaisir et favorisent un sentiment d’attachement.

En remontant dans le passé, des textes anciens de 3500 ans décrivent le baiser comme étant « l’inhalation de l’âme de l’autre ». Mais les origines du bec seraient encore plus vieilles ! Selon une anthropologue américaine (une personne qui étudie le comportement humain), les humains préhistoriques auraient peut-être appris à embrasser il y a des millions d’années en se faisant nourrir par leurs mères. Elles prémâchaient la nourriture et faisaient le bouche-à-bouche à leurs petits pour les nourrir. Ce geste a ensuite évolué pour devenir un rituel romantique.

Mais savais-tu que ce ne sont pas tous les amoureux qui s’embrassent sur la bouche ? Des chercheurs ont vérifié si le baiser sur la bouche était répandu dans toutes les cultures. Leurs résultats révèlent que près de la moitié des peuples sur la planète ne le font pas. Par exemple, le peuple autochtone Mehinako du Brésil trouve cela dégoûtant.

En Occident, nous avons aussi pris l’habitude de nous embrasser sur les joues pour démontrer notre affection ou pour saluer un ami. Ça te paraît complètement naturel et normal et tu souffres sans doute de ne pas pouvoir le faire en ce moment à cause de la pandémie. Eh bien, sache qu’il existe bien d’autres coutumes sur la planète : le bec kunik par exemple, pratiqué chez le peuple inuit, où le nez et la lèvre supérieure touchent la joue de l’autre. Quant aux Papous de la Nouvelle-Guinée, ils vont couper les cils de leurs partenaires avec leurs dents. Ça te tente ?

Mais si tous les humains ne se donnent pas de becs, cette pratique ne leur est pas pour autant réservée : certains animaux se font aussi des bisous ! Les primatologues (les scientifiques qui étudient les primates) ont observé que les chimpanzés s’embrassent et se câlinent après s’être chicanés. C’est donc une façon pour eux de se réconcilier !

Le câlin, ce superhéros !

Si les amoureux et les amis se font des bisous, ils se donnent aussi des câlins. Et c’est tant mieux ! En effet, il est prouvé qu’un simple câlin diminue beaucoup le niveau de stress. Cette sensation de bien-être est causée par la libération d’une hormone aux effets antistress, l’ocytocine.

Avec la distanciation physique, il n’est cependant pas permis de faire de câlins à l’extérieur de notre bulle familiale. C’est triste, mais un garde-forestier islandais semble avoir trouvé une solution : il suggère de prendre un arbre dans ses bras ! Il n’y a rien de scientifique, mais puisque cette activité permet de prendre une bouffée d’air dans la nature en même temps, pourquoi pas ?

Et si tu n’es pas bien fan des câlins, ce qui est tout à fait ton droit et ce que les autres doivent absolument respecter, sache qu’une main sur l’épaule ou le fait d’être assis tout près d’un ami, par exemple, peut donner tout autant de réconfort.

Quelques faits sur le bisou

• Le temps d’un baiser qui dure dix secondes, les amoureux s’échangent au moins 80 millions de bactéries ! Mais pas d’inquiétude, car ces bactéries sont inoffensives, et certaines seraient même bénéfiques pour la santé de la bouche !

•Selon le livre Guinness des records, le plus long baiser a duré… 58 heures, 35 minutes et 58 secondes.

• Si on mettait bout à bout tous les moments où l’on embrasse dans une vie, cela totaliserait environ 336 heures.

• Savais-tu que la philamatologie est l’étude scientifique du baiser ?

 

À voir en vidéo