Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Guilbault et l’enquête sur Camara

    Guilbault et l’enquête sur Camara

    La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, devrait prendre la parole ce matin lors d’une mêlée de presse avant la période de questions, à l’Assemblée nationale. Elle devrait revenir sur la tenue de l’enquête menée par le juge Louis Dionne sur l’affaire Mamadi III Fara Camara, arrêté et détenu injustement.

    Les avocats de M. Camara ont souligné mardi que cette enquête n’était pas une enquête indépendante, mais plutôt menée selon la Loi sur la police. Ils ont estimé que le tout se déroulait à huis clos.

  • L’état de la COVID-19 à Montréal

    L’état de la COVID-19 à Montréal

    Il y a deux semaines, la directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, estimait que malgré une baisse des cas, la métropole était encore « bien au-delà d’une situation confortable ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Mme Drouin fera le point à 13 h 30, en compagnie de la présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Sonia Bélanger.

    Le nombre d’éclosions sera à surveiller — notamment dans les écoles — ainsi que les hospitalisations, la vaccination et le dépistage de nouveaux variants.

  • Une annonce sur le « principe de Joyce »

    Une annonce sur le « principe de Joyce »

    La communauté de Manawan sera au cœur d’une annonce de financement fédéral, faite par le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller. L’objectif sera de faire progresser la mise en œuvre du « principe de Joyce ».

    Le Grand Chef de la nation attikamek, Constant Awashish, et le chef du Conseil des Attikameks de Manawan, Paul-Émile Ottawa, seront de l’annonce.

    Le « principe de Joyce » est ainsi nommé en souvenir de Joyce Echaquan, décédée le 28 septembre 2020 à l’hôpital de Joliette. C’est un appel à l’action qui vise à garantir « des systèmes de santé et de services sociaux plus sécuritaires et exempts de discrimination pour les Autochtones à travers le Québec et le Canada ».

  • Procès en destitution de Trump, ça continue

    Procès en destitution de Trump, ça continue

    C’est officiel depuis hier soir : le Sénat a déclaré par un vote majoritaire que le procès en destitution de Donald Trump était conforme à la Constitution et qu’il pouvait se poursuivre.

    Le processus reprend donc aujourd’hui, sur le coup de midi, avec l’exposé des faits. Les deux camps disposent d’un total de seize heures chacun pour ce faire. Le procès se poursuivra ainsi chaque après-midi de la semaine jusqu’à samedi probablement.

À voir en vidéo