En bref: Syndrome de la guerre du Golfe, l'infection exclue

Philadelphie — Un an de traitement avec des antibiotiques puissants n'a pas permis de soulager les problèmes de santé dont souffrent les anciens combattants américains de la guerre du Golfe, ce qui dément la théorie d'un syndrome causée par une infection bactérienne, souligne une nouvelle étude.

La théorie de l'infection bactérienne «est exclue à ce stade», affirme Joseph Collins, un chercheur du Système de santé du Maryland pour les anciens combattants et l'un des auteurs de l'étude.