En bref: Garçons en cage, il y aura appel

Toronto — Le gouvernement de l'Ontario en appellera des peines de neuf mois de prison prononcées début juillet contre un couple qui battait régulièrement ses deux garçons adoptifs et qui les a gardés à maintes reprises dans des cages verrouillées sur une période de 13 ans.

L'appel était devenu prévisible après que la Couronne et des experts en droit de tout le pays eurent critiqué la peine, la jugeant trop clémente En prononçant la sentence, le juge avait dit que les parents, peu instruits, avaient erré dans le choix de leurs méthodes disciplinaires, mais que cela «partait de bonnes intentions».