En bref: Le pardon pour des manifestants

Québec —Deux manifestants antimondialisation arrêtés au Sommet des Amériques à Québec il y a plus de trois ans ont bénéficié d'une absolution du tribunal, hier.

Tian White, 22 ans, d'Ottawa et John Jennings Corker, 29 ans, de Hudson, ont finalement reconnu leur culpabilité à des accusations d'entrave au travail des policiers. Les deux manifestants ont été absout des infractions par le juge André Perreault, en échange de leurs plaidoyers et de dons de 200 $ au Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de Québec. Ils éviteront ainsi d'avoir un casier judiciaire. White avait été appréhendé dans l'après-midi du 20 avril 2001 alors qu'il participait à un «sit-in». Corker fut arrêté le soir même, alors qu'il tentait de franchir un barrage formé par les policiers de l'escouade anti-émeute.