Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Visites de suivi

    Visites de suivi

    Les policiers de la Sûreté du Québec et des différents services municipaux sur le territoire pourront désormais effectuer des visites de suivi des voyageurs en pleine quarantaine à leur retour au pays.

    Ils pourront notamment remettre des rapports d’infraction généraux aux contrevenants qui ne respectent pas les règles d’isolement.

  • Consultation

    Consultation

    S’amorce aujourd’hui une consultation sur la réussite à l’enseignement supérieur au Québec. Pendant cinq jours, les fédérations étudiantes, les organisations syndicales et les établissements d’enseignement collégial et universitaire ainsi que des organismes représentatifs pourront se prononcer sur la question.

    Le but du chantier lancé par le ministère de l’Enseignement supérieur est de résoudre divers problèmes tant en ce qui a trait à l’accès à l’enseignement supérieur, qu’à la persévérance et à la réussite des étudiants.

  • Myanmar

    Myanmar

    On devrait en savoir plus aujourd’hui sur les événements survenus hier soir au Myanmar. Il était déjà tôt lundi dans ce pays quand l’armée a placé en détention la cheffe de facto du gouvernement, Aung San Suu Kyi, et d’autres dirigeants politiques, dont le président, Win Myint. Ces arrestations sont survenues alors que le Parlement issu des législatives de novembre devait entamer sa première session dans les heures suivantes. 

    L’armée myanmaraise s’est également emparée de l’hôtel de ville de Rangoun, la plus grande ville du pays, considéré comme la capitale économique, avant de déclarer l'état d'urgence pour un an. À suivre.

  • Plan d’aide économique

    Plan d’aide économique

    On devrait connaître aujourd’hui les détails du plan d’aide économique de 600 milliards de dollars proposé par dix sénateurs républicains au président des États-Unis, Joe Biden. Un projet au rabais donc, puisque la proposition démocrate pour sortir le pays du marasme économique s’élève à 1900 milliards de dollars.

    Cette proposition pourrait cependant permettre le consensus entre les deux partis, qui peinent à s’entendre sur le sujet depuis des mois.

À voir en vidéo