Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Des mesures moins restrictives ?

    Des mesures moins restrictives ?

    Ce mardi à 17h, nous devrions connaître la suite du programme de lutte contre la COVID-19 de Québec. Dans un long message publié sur sa page Facebook samedi matin, le premier ministre, François Legault, a annoncé une conférence de presse sur l’avenir du couvre-feu et des mesures de confinement. Il souhaite notamment «redonner un peu d’oxygène [aux] commerçants», ce qui laisse présager un éventuel allègement sur la vente de produits non essentiels.

    En soirée, l’administratrice en chef de la Santé publique fédérale, la Dre Theresa Tam, a néanmoins plaidé pour que les restrictions ne soient pas levées trop vite, précisant qu'«il est essentiel de maintenir des mesures strictes pour soutenir cette tendance à la baisse [quotidienne des nouveaux cas] de façon durable».

    Au Québec, le portrait de la situation continue de s’améliorer peu à peu, particulièrement dans les hôpitaux. On dénombre désormais 1136 personnes hospitalisées, soit 81 de moins que vendredi. Le nombre de cas recensés par jour stagne aussi, avec 1367 cas annoncés samedi et 1223 dimanche. Sur une note moins réjouissante, le Canada a franchi dimanche la barre des 20 000 décès liés au virus depuis le début de la pandémie.

  • Des milliers d’arrestations en Russie

    Des milliers d’arrestations en Russie

    Ce sont plus de 4800 personnes qui ont été arrêtées dimanche durant les manifestations pro-Navalny dans plusieurs villes de Russie. Les participants réclamaient la libération du militant de 44 ans Alexeï Navalny, qui a été empoisonné en août dernier. La police russe en a profité pour bloquer l’accès au cœur de plusieurs secteurs clés, comme la place de la Loubianka à Moscou, où un des rassemblements devait avoir lieu.

    Les réactions n’ont pas tardé à se faire entendre au sein de la communauté internationale. Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a qualifié de «tactiques brutales» l’interpellation de manifestants pacifiques. En matinée, Moscou a répliqué que les critiques des États-Unis étaient de l’«ingérence grossière» dans ses «affaires intérieures». De son côté, l’Union européenne a «déploré les interpellations massives» contre les personnes présentes, dont des journalistes. Le chef de la diplomatie canadienne, Marc Garneau, a pour sa part exhorté la Russie «à libérer les personnes détenues, à respecter ses engagements internationaux et à protéger la liberté de la presse» sur son compte Twitter.

  • Trump en mauvaise posture

    Trump en mauvaise posture

    À l’approche du procès pour «incitation à l’insurrection» de Donald Trump, doit débuter le 9 février prochain, l’ancien président américain se retrouve en mauvaise posture. Plusieurs avocats, dont Butch Bowers et Deborah Barbier, ont déjà renoncé à le défendre. C’est ce que rapportaient samedi CNN et différents médias américains, qui évoquaient un désaccord entre Trump et les avocats sur la manière de mener à terme l’exercice. Tandis que Trump voulait plaider une fraude du démocrate Joe Biden lors de l’élection présidentielle, les avocats voulaient plutôt remettre en question la légalité de poursuivre un ancien président.

    Dans un autre ordre d’idées, un plan d’aide économique différent a été proposé dimanche par 10 sénateurs républicains. Ceux-ci trouvent que la somme de 1900 milliards de dollars proposée par Joe Biden pour relancer l’économie des États-Unis est exagérée. Avec la pandémie, le PIB a chuté de 3,5 % par rapport à 2019 et les inégalités sociales sont encore plus visibles. Ce plan d’aide économique, qui devrait être dévoilé lundi, serait de 600 milliards, c’est-à-dire moins d’un tiers du montant initial.

  • Le décès de Pierre-Paul Savoie

    Le décès de Pierre-Paul Savoie

    Le directeur artistique et fondateur de PPS Danse, Pierre-Paul Savoie, est décédé dimanche à l’âge de 66 ans après avoir combattu un cancer pendant deux années. Sur sa page Facebook, la compagnie a souligné qu’il «avait été entouré d’amitié et d’amour jusqu’au bout d’une maladie qu’il aura assumée avec grandeur et humilité», sans toutefois dévoiler les causes exactes du décès.

    Durant sa carrière, le chorégraphe-interprète a su faire preuve d’une grande polyvalence, créant autant pour la scène et le cinéma que la télévision. Il a aussi dirigé plusieurs spectacles, dont Corps Amour Anarchie/Léo Ferré et Danse Lhasa Danse.