Policier désarmé et blessé à Montréal: le suspect est accusé de tentative de meurtre

Un porte-parole du SPVM a déclaré que la nature précise des blessures du policier n’avait pas été confirmée et a refusé de dire si l’arme de service avait été retrouvée.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Un porte-parole du SPVM a déclaré que la nature précise des blessures du policier n’avait pas été confirmée et a refusé de dire si l’arme de service avait été retrouvée.

Un homme âgé de 31 ans a été accusé vendredi de tentative de meurtre après avoir prétendument désarmé et blessé la veille un policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) lors d’une interception pour une infraction au Code de la sécurité routière, dans une rue de l’arrondissement Parc-Extension.

Mamadi III Fara Camara a comparu vendredi matin pour aussi faire face à des accusations comprenant également des voies de fait graves contre un agent de la paix, le désarmement d’un agent de la paix et le déchargement illégal d’une arme à feu, a indiqué le SPVM.

La police a dévoilé vendredi peu d’informations au lendemain de cette agression, disant notamment que l’enquête suivait son cours.

Le SPVM avait d’abord déclaré jeudi qu’un policier avait reçu une balle dans le haut du corps, mais a plus tard indiqué, dans la nuit, que les enquêteurs devaient encore déterminer ce qui s’était passé au juste. La nature de ses blessures n’a pas été révélée.

La police a toutefois précisé vendredi que le policier était conscient lors de son transport à l’hôpital et que ses blessures ne mettent pas sa vie en danger.

Le SPVM confirme également que le suspect s’était emparé de l’arme de service du policier lors d’un contrôle routier et que l’agent avait été transporté à l’hôpital pour une blessure à la tête.

Un porte-parole du SPVM a déclaré que la nature précise des blessures du policier n’avait pas été confirmée et a refusé de dire si l’arme de service avait été retrouvée.

La veille, l’agente Véronique Comtois, du SPVM, avait indiqué que le policier avait intercepté peu avant 16 h un véhicule pour une infraction au Code de la sécurité routière. Il y a ensuite eu « une altercation » entre le conducteur et le policier, qui était seul au moment des événements, disait l’agente Comtois.

Le suspect doit comparaître de nouveau lundi afin de déterminer s’il doit demeurer derrière les barreaux pendant la suite des procédures.

À voir en vidéo