Quoi retenir de la fin de semaine?

  • La COVID-19, encore et toujours

    La COVID-19, encore et toujours

    La courbe du nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 au Québec a continué en fin de semaine de suivre une certaine tendance à la stagnation observée la semaine dernière. Dimanche, le nombre des nouvelles infections est même redescendu sous la barre des 1500, signe que les restrictions imposées pour freiner la propagation du coronavirus commencent à porter leurs fruits. Les autorités se sont aussi réjouies de la situation dans les hôpitaux, où le nombre de patients hospitalisés en raison de la COVID-19 a chuté de 173 dans les cinq derniers jours.

    Sur Twitter, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a d’ailleurs rappelé dimanche l’importance du respect des mesures sanitaires, au lendemain d’une journée occupée pour les policiers du SPVM, qui ont dû intervenir plus d’une dizaine de fois pour mettre fin à des rassemblements illégaux sur l’île de Montréal.

    Parallèlement, une étude lancée en mars dernier par des chercheurs québécois a conclu vendredi que la colchicine est efficace pour prévenir les complications liées à la COVID-19. Les résultats de l’étude ont été accueillis positivement par le ministère de la Santé, qui a néanmoins précisé dimanche qu’il attendra un avis de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux avant de faire une recommandation officielle quant à son utilisation.

    Chez nos voisins du Sud, la situation est loin d’être aussi réjouissante. Dimanche, les États-Unis ont franchi le cap des 25 millions de personnes infectées par la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

  • Des manifestations pour Alexeï Navalny

    Des manifestations pour Alexeï Navalny

    Plusieurs dizaines de milliers de Russes ont répondu à l’appel de l’opposant Alexeï Navalny, emprisonné depuis une semaine, et ont manifesté samedi pour réclamer sa libération et protester contre le pouvoir en place. Près de 3500 personnes ont été arrêtées lors de ces manifestations qui ont pris d’assaut des dizaines de villes du pays, de Moscou à Saint-Pétersbourg, du jamais vu dans les dernières années. Dans la capitale, de violents heurts ont éclaté entre la foule et les forces de l’ordre.

    Le Canada, les États-Unis, l’Union européenne et d’autres membres de la communauté internationale ont condamné la répression envers les protestataires et les journalistes. Toutefois, le Kremlin a de son côté minimisé la portée de ces manifestations dimanche, dénonçant une tentative d’«ébranler la situation» dans le pays. «Peu de gens sont sortis, beaucoup de gens votent pour [le président russe Vladimir] Poutine», a souligné le porte-parole du Kremlin. Moscou accuse aussi l’ambassade américaine en Russie d’«ingérence absolue dans [ses] affaires intérieures», alors que celle-ci avait appelé sur son site les Américains à ne pas se rendre à ces rassemblements samedi.

  • Des appuis pour Donald Trump

    Des appuis pour Donald Trump

    Le procès en destitution de Donald Trump doit s’amorcer dans la semaine du 8 février, et un nombre croissant de sénateurs républicains se portent à la défense de l’ancien président, invoquant le fait que la procédure ne ferait que creuser davantage les divisions partisanes.

    Dimanche, le sénateur Marco Rubio (en photo) a même qualifié le procès de «stupide» et de «contre-productif» sur les ondes de Fox, précisant que «le pays est déjà en flammes et [que l’acte d’accusation] revient à verser de l’essence sur ce feu».

    De son côté, le sénateur républicain Mitt Romney a défendu la tenue du procès contre l’ancien locataire de la Maison-Blanche accusé d’avoir incité ses partisans «à l’insurrection» lors de l’émeute meurtrière au Capitole du 6 janvier. «Si nous voulons que ce pays se rassemble, il est important de reconnaître que la responsabilité, la vérité et la justice sont nécessaires», a-t-il déclaré.

  • Le décès de Larry King

    Le décès de Larry King

    Le grand intervieweur américain Larry King n’est plus. Il s’est éteint samedi à l’âge de 87 ans, vraisemblablement des suites de la COVID-19. La cause de son décès n’a pas encore été confirmée, mais il avait été admis en début d’année dans un hôpital de Los Angeles, où la pandémie fait rage, après avoir contracté l’infection.

    Avec environ 50 000 entrevues au compteur, le légendaire animateur de télévision a discuté dans sa longue carrière avec une grande variété de personnalités célèbres, du dalaï-lama à Elizabeth Taylor, de Mikhaïl Gorbatchev à Barack Obama, de Bill Gates à Lady Gaga. Dans son émission de CNN, il était parvenu à recevoir des invités qui accordaient rarement des entrevues, comme le chanteur Frank Sinatra.