Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le premier jour de l’ère Biden

    Le premier jour de l’ère Biden

    Après quatre ans de présidence tumultueuse de Donald Trump et une passation de pouvoir pour ainsi dire inexistante, c’est aujourd’hui que le démocrate Joe Biden obtient officiellement le trousseau de clés de la Maison-Blanche. Il sera assermenté comme 46e président des États-Unis, aux côtés de sa vice-présidente Kamala Harris, devant l’entrée ouest du Capitole.

    Les cérémonies, qui devraient débuter vers 11 h, se dérouleront sous haute surveillance, en raison des troublants et dramatiques événements du 6 janvier dernier à ce même Capitole, dans lequel des partisans de Donald Trump ont pénétré. Quelque 25 000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers sont déjà déployés dans la ville.

    Si le gratin politique sera sur l’estrade, il n’y aura pas de grande foule devant M. Biden, en partie à cause de la pandémie, mais aussi pour des raisons de sécurité. M. Trump quittera la Maison-Blanche en matinée, et n’assistera pas à la cérémonie — une première depuis 1869.

    Pour que vous ne manquiez rien de cette cérémonie, Le Devoir a déployé une équipe sur les lieux. Nos deux journalistes Marie Vastel et Magdaline Boutros sont dans la capitale américaine, tout comme le photographe Renaud Philippe. Et de Montréal, Stéphane Baillargeon et Sandrine Vieira alimenteront sur notre site une séance de clavardage en direct, et ce, dès 7 h du matin.

  • Vaccination autochtone

    Vaccination autochtone

    Alors que la campagne de vaccination s’est mise en branle dans les territoires cris de la Baie-James, le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, tiendra une conférence de presse sur la COVID-19, ce midi, en compagnie du médecin en chef de la santé publique, Tom Wong.

    Hier soir, sur Twitter, trois ministres fédéraux soulignaient par ailleurs que les Forces armées iraient prêter main-forte à la Première Nation de Garden Hill au Manitoba, aux prises avec une importante éclosion.

  • La FTQ contre le projet de loi 59

    La FTQ contre le projet de loi 59

    La deuxième journée de consultation sur le projet de loi 59 du gouvernement Legault et sa réforme de la santé et de la sécurité du travail risque de ne pas se dérouler dans le calme. Selon des informations de La Presse canadienne, la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) en a contre le texte du ministre Jean Boulet et exige que le projet de loi soit complètement réécrit.

    Selon la FTQ, la réforme proposée réduit la protection de nombreux travailleurs, notamment dans le secteur de la santé. Le syndicat devrait lancer une campagne de publicité dans différents médias.

  • Santé mentale et pandémie, jour 2

    Santé mentale et pandémie, jour 2

    C’est aujourd’hui le deuxième et dernier jour des consultations concernant les effets de la pandémie sur la santé mentale, menées par le ministre délégué à la Santé, Lionel Carmant. L’exercice, non partisan, se penchera cette fois sur l’exclusion sociale, sur l’impact de la crise sanitaire sur les femmes et aussi sur les enfants, les jeunes et les étudiants, entre autres thèmes.

    Mardi, M. Carmant, a dit vouloir rehausser la place des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un spectre de l’autisme dans l’ordre de priorité des vaccins. « Ce serait un geste concret pour les rassurer. »