En bref - L'Iran pourrait autoriser l'avortement

Téhéran — Plusieurs religieux iraniens ont apporté leur soutien aux efforts du gouvernement visant à autoriser l'avortement dans certains cas, a affirmé hier le ministre de la Santé, Massoud Pezechkian.

L'avortement pourrait être autorisé pour «les femmes enceintes dont la vie est menacée par l'embryon», a indiqué M. Pezechkian, cité par l'agence officielle Irna. «Il serait logique [qu'une femme puisse avorter] si son embryon s'avère anormal et si sa naissance peut causer des problèmes aux familles», a-t-il ajouté. La commission parlementaire de la santé devrait débattre de ce sujet dans les prochains jours, indique Irna.