Racisme en France - Appel à la vigilance

Paris — Le ministre français des Anciens Combattants, Hamlaoui Mékachera, a appelé hier «à la vigilance civique et au respect de l'autre», alors que «les agressions antisémites et racistes se sont multipliées sur notre territoire et dans d'autres pays européens».

Le ministre a présidé à Paris les commémorations du 62e anniversaire de la rafle dite du Vel d'hiv. Les 16 et 17 juillet 1942, la police française avait raflé 12 884 juifs parisiens. Plus de 8000 d'entre eux avaient été rassemblés au Vélodrome d'hiver durant six jours avant d'être déportés vers les camps d'extermination nazis.

Revenant sur le récent appel à la lutte contre toutes les formes de racisme et d'intolérance qu'a lancé le président Jacques Chirac, le ministre des Anciens Combattants a poursuivi: «La lutte contre les actes odieux qui nourrissent l'actualité, qu'il s'agisse de profanations ou d'agressions antisémites et racistes, exige désormais qu'une veille citoyenne et permanente vienne appuyer ce devoir de mémoire».

«Aujourd'hui, 18 juillet 2004, alors que tant d'actes d'antisémitisme et de racisme ont, ces derniers mois, ravivé les blessures indicibles de ceux qui furent les victimes des persécuteurs nazis et de leurs complices français, notre rassemblement est aussi un appel», a encore déclaré M. Mékachera.

Organisée en concertation avec le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), dans le cadre de la Journée nationale du souvenir, cette cérémonie devait donner lieu à des prières, à des chants et au dépôt de gerbes.

Durant le premier semestre de 2004, les actions antisémites (132) ou racistes et xénophobes (95) recensées en France ont été plus nombreuses que pendant toute l'année 2003 (127 et 92,r respectivement), selon des chiffres que vient de publier le ministère de l'Intérieur.