Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Retour en classe

    Retour en classe

    C’est aujourd’hui le grand retour sur les bancs d’école pour les élèves du primaire, qui n’ont pas mis les pieds dans leurs classes depuis le 17 décembre. Cette rentrée est marquée par quelques changements afin de limiter encore plus la propagation de la COVID-19. Tous les élèves devront désormais porter un couvre-visage dans les espaces communs des établissements scolaires. Les élèves de 5e et 6e années devront également en porter un dans leur classe.

    Les élèves du secondaire continuent quant à eux leur cours à distance cette semaine et devront attendre lundi prochain pour à leur tour retourner en classe.

  • Comparution d'Harold LeBel

    Comparution d'Harold LeBel

    Le député Harold LeBel, visé par une accusation d’agression sexuelle, doit comparaître aujourd’hui au palais de justice de Rimouski. Il est représenté par Maxime Roy, l’avocat de l’ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau, qui avait affirmé en décembre que son client comptait plaider non coupable. Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits en octobre 2017. Une ordonnance de non-publication protège l’identité de la victime.

    L’arrestation du député avait créé une onde de choc à l’Assemblée nationale en décembre dernier. Il a dans la foulée été exclu du caucus de Partis québécois et siège comme indépendant tout le long des procédures judiciaires.

  • Audience pour Radio-Canada

    Audience pour Radio-Canada

    S’amorce aujourd’hui une importante audience pour CBC/Radio-Canada, qui devra défendre sa stratégie publicitaire controversée devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Pas moins de 70 intervenants doivent être entendus concernant le renouvellement des licences du diffuseur public, qui arrivent à échéance le 31 août prochain.

    Les dirigeants du diffuseur public seront les premiers à prendre la parole. Ce sera ensuite au tour de différents organismes, dont la Guilde canadienne des médias, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Québecor Média inc. ou encore l’ADISQ.

  • Deuxième procédure de destitution?

    Deuxième procédure de destitution?

    La Chambre des représentants doit se prononcer aujourd’hui sur une résolution pour demander au vice-président, Mike Pence, de démettre Donald Trump de ses fonctions. La procédure pourrait s’étaler jusqu’à demain, au besoin.

    À une dizaine de jours de l’arrivée à la Maison-Blanche de Joe Biden, les démocrates craignent le pire de la part du président sortant. Les appels à la démission de Donald Trump se sont d’ailleurs multipliés cette fin de semaine, y compris dans le camp républicain. Il est accusé d’avoir encouragé ses partisans à envahir le Capitole, à Washington, la semaine dernière. Le rassemblement s’est transformé en émeute et cinq personnes ont perdu la vie.

  • 11 janvier 2020: le premier mort de la COVID-19 signalé

    11 janvier 2020: le premier mort de la COVID-19 signalé

    Il y a un an jour pour jour, la Chine rapportait son premier mort de la COVID-19 à Wuhan. Les yeux du monde entier étaient déjà rivés sur cette région depuis plus d’un mois alors que les cas de ce nouveau virus se multipliaient rapidement. L’annonce du premier mort est un électrochoc. Dans les jours suivants, les pays commencent à rapatrier leurs ressortissants de Chine. Les vols en provenance ou à destination de la Chine sont suspendus dans de nombreux pays. Les frontières se ferment une à une.

    Fin janvier, la Chine place en quarantaine les 50 millions de résidents de la province de Wuhan. Une mesure draconienne que bien d’autres nations finiront finalement par adopter dans les mois suivants, à leur tour touchées par la pandémie.

    Un an plus tard, la pandémie de COVID-19 a fait plus de 1,9 million de morts à travers le monde, dont 372 500 rien qu’aux États-Unis, le pays le plus endeuillé selon les bilans officiels. Suivent le Brésil, avec plus de 202 630 morts, et l’Inde, avec près de 151 000 de décès.

    [Mise à jour] L'anniversaire de cette annonce a été tu par le régime chinois, qui a tout de même autorisé l'OMS à venir investiguer sur les origines du fameux coronavirus SRAS-CoV-2. Les enquêteurs doivent arriver au pays jeudi.

     

À voir en vidéo