Quoi surveiller cette fin de semaine?

  • Début du couvre-feu

    Début du couvre-feu

    Il est 20 h ? Aux abris. C’est ce soir que commence officiellement le couvre-feu instauré par le gouvernement Legault, et qui empêche les citoyens de pratiquement toute la province de sortir de leur domicile entre 20 h et 5 h du matin.

    Les Québécois qui se trouveront dans la rue pendant cette période devront avoir « de bonnes raisons », a précisé plus tôt cette semaine la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

    Des exceptions sont bien sûr prévues, pour des urgences médicales, par exemple, ou si votre emploi demande d’être en déplacement pendant la case horaire honnie. Vous pourrez toutefois rester sur votre terrain ou promener un chien — dans un rayon d’un kilomètre.

    Et ne faites pas le saut, une alerte sera envoyée vers 18 h ce soir sur tous les téléphones cellulaires pour vous rappeler de l’entrée en vigueur du couvre-feu.

  • La CSQ sur le retour en classe

    La CSQ sur le retour en classe

    Les écoles primaires du Québec procéderont ce lundi à leur rentrée scolaire, comme prévu dans les mesures gouvernementales mises en place par le gouvernement Legault. Il faudra attendre une semaine de plus pour le retour en classe des élèves du secondaire.

    La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Ethier, mènera dimanche une conférence de presse virtuelle sur le sujet. Le syndicat, qui représente beaucoup de professeurs et de personnel du milieu scolaire, aura certainement un mot à dire sur le port du couvre-visage dans les écoles, ainsi que sur les récents rapports sur la ventilation des classes et sur la transmission par aérosol de la COVID-19.

    Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a aussi annoncé plusieurs mesures, vendredi, comme l’annulation des examens ministériels de fin d’année au primaire et au secondaire, et la diminution du poids du premier bulletin.

  • OSM : Rafael Payare à l’œuvre

    OSM : Rafael Payare à l’œuvre

    Le nouveau chef de l’Orchestre symphonique de Montréal, le Vénézuélien Rafael Payare, vient à peine d’être nommé que déjà il pourra montrer de quel bois il se chauffe avec une baguette à la main.

    M. Payare, qui succédera à Kent Nagano, dirigera l’OSM dès dimanche, dans un concert gratuit présenté en ligne. Le dynamique chef de 40 ans mènera dès 14 h 30 Le Carnaval romain de Berlioz et la Symphonie no 1 en do mineur, op. 68, de Brahms. Le tout s’écoute sur le site de l’OSM ou de la chaîne Medici. Si vous manquez le tout, la présentation sera à la demande jusqu’au 17 janvier.

  • 111 bougies pour Le Devoir

    111 bougies pour Le Devoir

    Ce dimanche, votre journal — pardon — votre média préféré souffle 111 bougies. C’est en effet le 10 janvier 1910 que voyait le jour Le Devoir, fondé par Henri Bourrassa.

    Le Devoir ne porte pas de lunettes roses : l’industrie des médias n’est pas une industrie qui roule sur l’or, surtout pendant l’actuelle pandémie. Mais son équipe sait qu’elle peut compter sur des lecteurs précieux et sur des abonnés fidèles.

    « C’est avec les petits ruisseaux que se font les grandes rivières », pouvait-on lire sur la page frontispice de notre première édition. Plus que jamais, Le Devoir applique sa devise, « Fais ce que dois ».

À voir en vidéo