COVID-19: la Sûreté du Québec a surtout donné des avertissements pendant la semaine de Noël

Pas moins de 604 avertissements ont été lancés par des agents de la SQ au cours de la semaine de Noël.
Photo: Olivier Zuida Archives Le Devoir Pas moins de 604 avertissements ont été lancés par des agents de la SQ au cours de la semaine de Noël.

Une cinquantaine d’amendes a été distribuée au cours de la semaine de Noël par la Sûreté du Québec (SQ), qui a surtout procédé à des avertissements envers ceux qui faisaient entorse aux mesures sanitaires.

Dans son bilan du 21 au 27 décembre, la police provinciale dit avoir remis 51 constats et rapports généraux d’infraction.

Ses agents semblent toutefois s’être montrés tolérants envers la plupart des contrevenants : pas moins de 604 avertissements ont été lancés au cours de la même période. La SQ ne précise pas la nature des infractions reprochées, ni leur répartition à travers le territoire.

Quant à la proportion d’avertissements et de contraventions, le corps policier soutient qu’il n’est pas de son ressort d’expliquer l’approche privilégiée pour faire appliquer les directives de la Santé publique.

Et la SQ n’est pas seule à donner l’impression d’être en mode sensibilisation.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) dit pour sa part avoir remis 34 contraventions pendant ce temps, soit dix fois moins que la semaine précédente. Le SPVM semble toutefois avoir mis les bouchées doubles concernant les inspections, avec 7873 visites dans des commerces, au moment où la vente de biens non prioritaires devait cesser partout dans la province.

Du côté de la capitale, le Service de police de la Ville de Québec dit avoir remis 41 contraventions, la plupart pour des rassemblements illégaux.

L’amende s’élève à 1546 $, en incluant les frais et la contribution.

À voir en vidéo