En bref - Darfour: 200 morts par jour

Genève — L'Organisation mondiale de la santé (OMS) craint de voir bientôt des taux de mortalité de 350 personnes par jour dans les camps de réfugiés au Darfour, à moins que la situation dans ces camps ne s'améliore d'ici le début de la saison des pluies.

Un million de Soudanais noirs, sur les 1,2 million de déplacés de la région, chassés par les exactions des milices arabes, vivent dans ces camps du Darfour, où la mortalité serait actuellement de 200 par jour, selon les estimations du docteur David Nabarro, responsable des opérations de crise à l'OMS. Si ce chiffre est inférieur à ceux de mars, qui atteignaient 300 à 700 morts par jour, il reste de 20 fois supérieur à la mortalité normale dans un pays en développement, ajoute Nabarro. Selon lui, quelque 50 000 personnes sont mortes, ces derniers six mois, de maladies liées aux mauvaises conditions d'hygiène et de nutrition dans les camps de réfugiés du Darfour.