Asie - Les pires inondations en 15 ans

Patna — Au moins 320 personnes ont été tuées et 12 millions d'autres, sinistrées ou privées d'abri en Asie depuis le début du mois par les pires inondations qu'aie connues la région depuis 15 ans, selon l'UNICEF.

Le sud du continent asiatique — notamment le Bangladesh, l'Inde et le Népal — a été particulièrement touché. Des voies de communication routières et ferroviaires ont été coupées et des millions d'hectares d'exploitation agricole, principalement de riz, ont été submergés.

Les agences humanitaires des Nations unies ont commencé à distribuer de la nourriture et des tablettes de purification de l'eau au Bangladesh, où elles craignent que des épidémies de choléra et de dysenterie ne se déclarent.

«Nous voulons éviter les épidémies qui peuvent se répandre rapidement dans de telles circonstances, particulièrement avec des températures maintenant supérieures à 35 °C», a déclaré le porte-parole de l'UNICEF, Damien Personnaz, lors d'une conférence de presse à Genève.

L'Arabie Saoudite a envoyé un avion chargé de médicaments, de tentes, de couvertures et de vivres à Dhaka, au Bangladesh, a rapporté l'agence de pressae officielle bangladaise.

Au moins 13 personnes auraient perdu la vie dans les inondations qui ont recouvert de vastes secteurs du Bangladesh situés sous le niveau de la mer. On estime qu'environ la moitié du pays a été recouverte par les eaux.

Les autorités indiennes ont déclaré hier que 30 personnes disparues jeudi après le chavirement d'un bateau dans l'État du Bihar étaient mortes.

À travers toute l'Asie du Sud, et particulièrement dans l'État du Bihar, une région très pauvre, la population se plaint du manque d'aide et de la réponse trop lente des autorités face à la crise.

Selon certains, le gouvernement du Bihar aurait mis dix jours pour demander dix milliards de roupies (285 millions $CAN) au gouvernement fédéral indien afin de venir en aide aux trois millions de personnes sans abri ou en détresse dans la région.

Si l'Asie du Sud est la plus touchée par la mousson, le reste du continent souffre également des inondations.

Des dizaines de personnes ont été tuées en Chine et de nombreuses autres sont portées disparues.

Dans le nord du Japon, où de fortes précipitations ont provoqué d'importants glissements de terrain, 12 personnes sont mortes et les autorités ont exhorté la population locale à évacuer la région.