Édition du 17 juillet 1976 - La XXIe Olympiade: Montréal est prêt

Près de 8,000 athlètes vont participer aux Jeux de la XXIe olympiade, que la reine Elizabeth d'Angleterre inaugure aujourd'hui, à 15h, dans le grand Stade olympique de Montréal. [...]

Pour ce qui est de la cérémonie même de l'inauguration, elle sera suivie par 70,000 spectateurs dans le Stade olympique, et par près d'un milliard de téléspectateurs à travers le monde. [...]

Le président du Comité international olympique, lord Killanin, et celui du Comité organisateur, M. Roger Rousseau, se rendront accueillir la reine Elizabeth à l'entrée du Stade, et l'escorteront jusqu'à la tribune d'honneur.

L'hymne canadien retentit, et c'est alors que commence le grand défilé multicolore des athlètes. Selon la tradition, la délégation de la Grèce, berceau des Jeux olympiques, entre la première sur la piste, précédant les délégations des 116 autres nations participantes. Selon la tradition toujours, l'hôte des Jeux, le Canada, ferme le défilé.

En ordre alphabétique, les délégations nationales font un tour de piste avant de s'aligner sur la pelouse, devant la tribune officielle. [...]

Lord Killanin prononce ensuite quelques mots de bienvenue, avant d'inviter la reine Elizabeth à déclarer les Jeux de Montréal ouverts. La souveraine parlera en anglais et en français.

Le drapeau olympique aux cinq anneaux entrelacés, sera hissé sur le Stade pendant qu'un groupe de jeunes Canadiennes, tout de blanc vêtues, formeront sur la pelouse le chiffre 80 pour indiquer que ces Jeux marquent le 80e anniversaire des premiers Jeux olympiques modernes, en 1896, à Athènes.

Le maire de Munich, théâtre des derniers J.O. en 1972, remettra ensuite l'emblème olympique au maire de Montréal, M. Jean Drapeau. La cérémonie se terminera par des danses, exécutées par des groupes ouest-allemands et canadiens, une salve d'artillerie, le lâcher de milliers de pigeons et une démonstration de gymnastique à laquelle participeront plus de mille garçons et filles. [...]

Un athlète canadien entrera ensuite en courant dans le stade, porteur de la flamme olympique qui brûlera jusqu'à la fin des Jeux. La flamme a été transmise jeudi d'Athènes à Ottawa par un rayon laser et via un satellite. De la capitale du Canada, elle arrivera à Montréal portée par des centaines de volontaires se relayant.

L'athlète, homme ou femme, qui aura l'honneur d'entrer dans le Stade avec le flambeau olympique ne sera connu que ce matin. Selon les autorités canadiennes, deux personnes, un homme et une femme, l'un francophone et l'autre anglophone, pourraient exceptionnellement être désignées.

Enfin, un concurrent et un officiel canadiens prêteront le serment olympique. Au nom des 8,000 athlètes et des 3,000 officiels, ils jureront de respecter l'esprit des Jeux.

Une fois de plus, 150 chanteurs entonnent l'hymne national "O Canada". Les athlètes quittent le Stade. Les compétitions peuvent commencer. [...]

C'est en 1894 que, sous l'égide de Pierre de Coubertin, fut créé à Paris le Comité international olympique (CIO). Le 5 avril1896, les premiers Jeux olympiques de l'ère moderne s'ouvrent à Athènes. [...] Les médailles d'or, d'argent et de bronze ont remplacé les lauriers antiques. [...]

Contrairement à ce que plusieurs croient, il s'agit de compétitions entre individus et non pas entre nations. [...]

La participation féminine est encore soumise à certaines restrictions. Les Jeux helléniques exaltaient des vertus essentiellement viriles. De Coubertin lui-même était farouchement opposé à l'intrusion des femmes sur le stade. "Une olympiade femelle ne serait pas pratique et serait inintéressante, inesthétique et incorrecte", dit-il. A Athènes, en 1896, il y avait 285 participants, tous des hommes. Puis, de quatre ans en quatre ans, les femmes ont été admises progressivement et ont fait leur marque. Aujourd'hui encore, quelques épreuves leur sont interdites. A Montréal, pour la première fois, elles pourront participer aux épreuves d'aviron et de handball.

La devise olympique est "Citius, altius, fortius", qui se traduit "plus vite, plus haut, plus fort". L'emblème est formé de cinq anneaux qui correspondent aux cinq continents; les six couleurs, blanc pour le fond, bleu, jaune, noir, vert et rouge pour les cercles, représentent celles de toutes les nations sans exception. En effet, tous les drapeaux des pays du monde ont au moins une de ces six couleurs. [...]

Quant à l'emblème des Jeux de Montréal, il est l'oeuvre de Georges Huel. Il se compose des cinq anneaux olympiques, surmontés du podium, qui est une interprétation graphique de la lettre M, lettre initiale de Montréal. [...]

Gilles Lesage