Rassemblement illégal de 18 personnes dans une auberge de Montréal

Photo: Olivier Zuida Archives Le Devoir

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a interpellé 18 personnes vendredi vers minuit lors d’un rassemblement illégal dans une auberge située sur la rue Notre-Dame Est, près de la rue Berri, a appris Le Devoir. Un constat portatif de 1546 $ a été remis sur-le-champ à un individu qui contrevenait aux mesures sanitaires.

Les 17 autres contrevenants font l’objet de rapports d’infraction généraux pour non-respect des consignes de santé publique, confirme le SPVM. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales décidera si des constats seront émis ou non dans leurs cas. Les rassemblements privés sont interdits à l’intérieur et à l’extérieur en zone rouge.

« Deux personnes sont accusées d’entrave au travail des policiers », ajoute l’agente relationniste du SPVM, Véronique Comtois. Les policiers sont intervenus sur place à la suite d’un signalement.

Au cours de la dernière semaine, le SPVM dit avoir reçu 530 appels en lien avec l’application du décret de la Santé publique. Les policiers ont remis 353 constats ou rapports d’infraction généraux. C’est près de cinq fois plus que la semaine précédente, durant laquelle les policiers avaient reçu davantage de signalements à ce sujet (587).

Suivez l'évolution de la COVID-19 au Québec

Consultez notre tableau de bord interactif.

Le 9 décembre, le premier ministre François Legault a souligné que « beaucoup d’avertissements » ont été donnés par les policiers aux gens qui ne respectaient pas les règles sanitaires. « Là, maintenant, ça va être des contraventions », avait-il ajouté lors de son point de presse.

Ce jour-là, un message d’alerte, rappelant les consignes sanitaires, avait été envoyé aux Québécois par le biais des téléphones cellulaires, de la radio et de la télévision.

À voir en vidéo