Le SPVM a donné 269 amendes lors d’une manifestation d’antimasques à Montréal

Toutes ces amendes ont été remises en vertu de la Loi sur la santé publique à des manifestants qui ne portaient pas de couvre-visage, a expliqué un porte-parole du SPVM.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Toutes ces amendes ont été remises en vertu de la Loi sur la santé publique à des manifestants qui ne portaient pas de couvre-visage, a expliqué un porte-parole du SPVM.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a distribué 269 constats d’infraction lors la manifestation des opposants aux consignes sanitaires tenue dimanche après-midi dans la métropole.

Ces amendes ont été remises en vertu de la Loi sur la santé publique à des manifestants qui ne portaient pas de couvre-visage, a expliqué Julien Lévesque, un porte-parole du SPVM.

Les constats pour cette infraction sont de 1000 $. À cela, s’ajoutent des « frais » de 296 $ et une « contribution » de 250 $, pour la rondelette somme totale de 1546 $.

 

Les manifestants s’étaient donné rendez-vous devant les bureaux montréalais du premier ministre François Legault, rue Sherbrooke, au centre-ville. Ils ont ensuite marché sur un peu plus de deux kilomètres vers le parc La Fontaine.

Plus d’un millier de personnes avaient indiqué qu’ils participeraient à l’événement, selon la page Facebook intitulée « Méga Rassemblement Familial de Noël ».

De nombreux policiers étaient présents pour encadrer la manifestation, mais le SPVM refuse de dévoiler la taille du déploiement.

Il y a une semaine et demie, François Legault avait annoncé que la période où les policiers ne faisaient qu’avertir les récalcitrants aux mesures sanitaires était terminée et que les policiers remettraient des amendes sur-le-champ.

À voir en vidéo