Opération policière près d’une école de Brossard

Les élèves et le personnel de l’école primaire Sainte-Claire de Brossard ont été contraints de se confiner pendant quelques heures mercredi à la suite de « menaces » vraisemblablement faites auprès de jeunes.

« L’édifice est sécurisé. Il nous reste à déterminer si les informations que nous avons reçues sont sérieuses ou non », indique un porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil, l’agent Ghyslain Vallières. Des enquêteurs dépêchés sur place font actuellement ce travail, a-t-il précisé.

 

 

La sortie des classes, prévue un peu après 15 h, s’est déroulée comme à l’habitude. Des policiers sont restés sur place pour « s’assurer de la fluidité des activités ».

L’agent Vallières a refusé de s’avancer sur la nature exacte des « informations préoccupantes » communiquées au corps policier par la direction de l’école, alors qu’une enquête suit son cours.

L’opération policière a débuté aux alentours de midi. Les élèves ont été priés de rester dans leur classe, sous la supervision de leur professeur. Un périmètre de sécurité a rapidement été érigé autour de l’établissement situé sur l’avenue Aumont, à Brossard.

Une quinzaine de parents inquiets se sont pointés dans la première demi-heure de l’opération, indique l’agent Vallières, mais ils ont vite été rassurés par les policiers sur place. « Je vous dirais qu’ils étaient assez calmes », note-t-il.

Personne n’a été blessé pendant l’opération.

D’autres détails suivront.